INFOS
International | Par Massinissa Benlakehal | 14-01-2016

Mise en oeuvre de la stratégie d'action palestinienne

Saeb Erekat : "L'Algérie sera à l'avant-garde"

L’Algérie est appelée à être au devant de la scène concernant la mise en œuvre de la stratégie d’action palestinienne, aux niveaux  régional et international, visant à replacer l’Etat de Palestine avec El-Qods pour capitale sur la nouvelle carte mondiale, selon le Chef du département des négociations palestiniennes.

«L'Algérie sera à l'avant-garde de la mise en œuvre d'une grande partie de la stratégie d'action palestinienne dans le domaine diplomatique, aux niveaux africain, international et arabe», a déclaré, à Alger, Saeb Erekat, qui est aussi, le secrétaire général du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). S’exprimant lors d’une conférence de presse organisée l’occasion de sa visite officielle dans notre pays, depuis dimanche dernier, l’hôte de l’Algérie dira : «Nous avons décidé, de concert avec plusieurs Etats et organisations, arabes et occidentaux, que l'Algérie soit informée des détails pour qu'elle puisse peser de tout son poids diplomatique dans ces questions.» Il expliquera, également qu’«en dépit de l'absence d'une stratégie arabe claire, nous espérons toujours aboutir à un projet arabe».  

S’agissant des efforts arabes, il a annoncé la création d'un comité arabe mixte appelé «comite de suivi de l'initiative arabe de paix», composé de 18 ministres des Affaires étrangères. L’Algérie sera représentée dans ce comité.  

Sur cette question, justement, M. Erekat a mis en avant le rôle joué par l’Algérie et son poids aux plans régional et international, sans oublier son soutien indéfectible à la cause palestinienne. «L’Algérie a toujours été présente et n’a jamais manqué d’honorer ses engagements financiers au profit du peuple palestinien», a-t-il rappelé.

Afin de replacer la Palestine, aujourd’hui, sur la nouvelle carte mondiale, la direction palestinienne s’attelle à lutter contre les principaux facteurs de la scission interne, a-t-il fait savoir. L’objectif étant de réaliser l’unité nationale de la Palestine en dépassant les futilités et le sectarisme, a-t-il dit.

D’après lui, «si nous manquons aujourd'hui d'un projet arabe, nous ne devons pas perdre la volonté arabe et palestinienne de replacer la Palestine sur la carte mondiale». L’autorité palestinienne, a tenu à rappeler M. Erekat, a proposé à tous les mouvements politiques et factions palestiniennes, avec à leur tête le mouvement Hamas, de participer à la formation immédiate d'un gouvernement d'union nationale et aux rencontres préparatoires à la tenue du conseil national palestinien. Sur le processus de négociation et de paix avec la partie israélienne, Saeb Erekat a expliqué que «les négociations actuelles ne peuvent perdurer». Et de poursuivre : «Nous veillons aujourd'hui à mettre en place un cadre international regroupant les membres permanents du Conseil de sécurité, les pays arabes et autres pays influents sur le plan international».

Sur les développements et bouleversements que connaît la région du Moyen-Orient, M. Erekat explique que «les soubresauts qui frappent notre région et l’instabilité qui y règne sont dus à l’absence d’un Etat palestinien, face à un Etat israélien qui se maintient par ses crimes et violations commis contre le peuple palestinien». Selon lui, «nous devons venir à bout du bourbier israélien qui commet de graves violations contre le peuple palestinien, et des tentatives d’aliénation du conflit palestino-israélien pour le présenter comme étant un conflit religieux».

A propos de ses entretiens avec les hautes autorités du pays, M. Erekat a affirmé que «tout ce que nous avons présenté au président de la République Abdelaziz Bouteflika et aux hauts responsables algériens a été favorablement accueilli et ils nous ont exprimé leur soutien».

M. B./Agences

 

Réactions (0)