INFOS
Culture | Par Sihem Bounabi | 03-03-2016

AMC et le 213Fest dynamisent le style et renouent avec les fans

Retour en force du rock et métal sur la scène algérienne

L’équipe organisatrice du festival est constituée d’acteurs du milieu qui ont déjà une expérience significative dans le monde de la musique et de l’évènementiel. Le noyau dur de cette équipe à l’origine du projet entend le voir perdurer. L'objectif sera de proposer deux journées du même niveau de confort et de qualité pour le public, avec une programmation internationale. Les organisateurs veulent rééditer l'expérience du succès de la première édition et ses résultats positifs tant auprès des fans, des médias que des responsables culturels.

Le rock et le métal algériens ont marqué ces derniers mois un retour en force sur la scène algérienne. Plus précisément, depuis le mois de novembre dernier, lors de la 1re édition du 213Fest, une manifestation de deux jours entièrement dédiée à ces styles musicaux. Il est à noter que le nom du festival est une référence à l'indicatif téléphonique de l'Algérie, afin de souligner l’ancrage du rock et métal algérien. Ainsi après une éclipse d’une dizaine d’années, marquée par des événements conjoncturels, les groupes et les fans de rock sont de retour grâce aux efforts et à l’abnégation d’un collectif de personnes passionnées par le rock et le métal, dont Harrag Melodica et Hichem Kikaï qui ont mis leur professionnalisme au service d’une véritable renaissance de la scène rock algérienne.

Harrag Melodica, spécialisé dans le développement artistique et business management consulting, est l’administrateur de la page AMC, il souligne à ce propos que «la préparation du 213Fest, a duré plus de deux années, un temps nécessaire pour convaincre les responsables culturels et les sponsors afin de mettre sur pied un événement correspondant aux normes internationales. Ceci tant par la qualité de la programmation, du son et de l’ambiance conviviale à la hauteur des attentes des fans algériens. Un public de mélomanes exigeant et connaisseur de ce qui se fait ailleurs dans le monde grâce notamment à Internet».

Justement, internet est devenue la plateforme de cette renaissance, à travers la page AMC (Algerian Metal Community), qui a contribuer à réunir les irréductibles du genre et a réussi à créer l'an passé, la 1re  édition du 213Fest en partenariat avec l’association constantinoise ACT (Art et culture avec tact), dans le cadre du programme de la manifestation «Constantine, capitale  de la culture arabe 2015», au Palais de la culture Malek-Haddad.

A propos de la page AMC, l’administrateur de la page explique qu’elle «constitue un pas pour l'information pour les fans de Rock & Metal en Algérie. Cette phase est importante, car elle permet de désigner une stratégie communautaire, qui varie d’un réseau social à un autre».

 

AMC, plateforme d’échange et créativité sur le terrain

 

Il précisera à ce sujet que «le but est de réunir et d'informer au quotidien des passionnés sur leur musique préférée. Disposer ainsi d'une base de fans à laquelle la page informe et propose des sujets de débats, dont nombreux sont ceux qui afficheront des idées, des réponses en retour. Il s’agit également de rediriger les meilleurs flux d'informations Rock & Metal sur la page, qui nécessite une optique au quotidien, des aspects précis sur des actualités des groupes jour après jour». Dès lors, «la présentation de la page Algerian Metal Community permet d'affirmer une posture de proximité avec les fans, en proposant d'installer un rapport au quotidien avec des nouvelles personnes. Il est à noter qu’AMC, possède déjà une base de fans qui dépasse les trente mille membres, sur une tranche d'âge de 14 à 40 ans. La majorité de ses membres sont actifs et s'y connectent au moins une fois par jour».

Un des premiers fruits de la synergie crée par les membres de la page AMC est le 213Fest, qui s’est déroulé au mois de novembre passé à Constantine, traduisant ainsi  concrètement sur le terrain cet effervescence virtuelle.

Les organisateurs de cet événement soulignent à ce propos que «de nature participative, l'organisation du 213Fest est élaborée avec des structures culturelles locales pour construire un festival à la musique Rock & Metal avec l’objectif simple de proposer des shows de qualité, basés sur une production exigeante pour encourager la curiosité sous toutes ses formes sur les valeurs au son saturé».

Hichem Kikaï, co-animateur d’AMC et membre de l’association ACT de Constantine, confie que  «cette 1re édition est la réalisation d’un rêve d'enfant pour nous !». Il est à noter que l'association ACT, composée de musiciens et d'amateurs de musique rock et hard rock, a été créée en 2013. Il rappelle qu’au programme de cette 1re édition, il y avait des groupes venus de Batna, Constantine et Tizi Ouzou, mais aussi de France. Ceci, à l’instar de Numidas qui chante en chaoui, Acyl qui introduit le diwan, Traxxx de Tizi Ouzou, Fingerprint de Batna et les Français d'Arkan ont eu le même succès grâce aussi au public accueillant, à l'organisation impeccable et à la qualité du son.

 Hichem Kikai, souligne que 213Fest est aussi une rencontre musicale favorisant les échanges entre groupes algériens de rock en estimant que «la musique est réellement un langage universel rapprochant les cultures et les peuples, et que la fusion contribue bel et bien à l’enrichissement du patrimoine musical». Il explique également que la réussite de ce festival est aussi l'œuvre d'un collectif de jeunes soutenus par l'association ACT de Constantine, en collaboration avec les responsables culturels.

 

Le collectif de jeunes relève le défi du deuxième 213Fest

 

L’aspiration du collectif est d’ancrer dans la durée le Festival, afin qu’il devienne un rendez-vous incontournable de la scène culturelle algérienne où «le public y sera accueilli dans les belles salles de la ville pour partager l’enthousiasme de rencontres artistiques singulières et multiples», tel que le souligne Harrag Melodica.

L’intérêt du 213Fest «est est d’amener les groupes de Rock et Metal que les fans écoutent sur internet chez eux. L’idée est de créer un rendez-vous annuel, dans lequel se mêleraient groupes internationaux à succès et jeunes groupes algériens, qui disposeraient ainsi d’une vaste visibilité, ce qui, à terme, contribuerait au développement du la scène rock algérienne Metal sur la scène musicale algérienne».

Il précisera également que c’est dans cet esprit que le collectif est en pleine préparation de la 2e édition

Concernant la programmation, il précise qu’ «elle est variée, destinée ainsi au public connaisseur et à ceux désirant en savoir plus. La programmation du 213Fest répondra à un besoin culturel des jeunes algériens, qui sont tournés vers la culture internationale et qui pourront ainsi voir les artistes qu’ils apprécient venir à eux»

Harrag Melodica, ajoute qu’il y aura de nombreuses surprises à l’affiche pour les fans et que « l’idée est aussi de créer une rencontre entre les groupes internationaux établis et les artistes émergents algériens. Ces derniers disposeront ainsi d’une visibilité accrue et pourront se développer. Le 213Fest est ouvert à tout le bassin méditerranéen. De fait, ces mêmes groupes disposeront d’une visibilité internationale».

Pour ce faire, la 2e édition du festival se tiendra à Constantine, dans un endroit facile d’accès, près des transports en commun, pendant les vacances scolaires, avec une sécurité garantie.

L’équipe organisatrice est constituée d’acteurs du milieu qui ont déjà une expérience significative dans le monde de la musique et de l’évènementiel. Le noyau dur de cette équipe à l’origine du projet entend le voir perdurer. L'objectif sera de proposer deux journées du même niveau de confort et de qualité pour le public, avec une programmation internationale. Les organisateurs veulent rééditer l'expérience du succès de la première édition et ses résultats positifs tant auprès des fans, des médias que des responsables culturels.

Il ajoute que cette 2e édition soulignera le fait que 213Fest s’inscrit dans la continuité et qu’«il s’agit aussi de fidéliser le public en organisant le festival chaque année et à la même période. Le festival deviendrait ainsi un évènement récurrent et incontournable de la vie culturelle algérienne. Unique en son genre, plus précisément par son accueil, communication et production. Car, en plus d’une ambiance musicale, nous tenons à favoriser la convivialité et à offrir à notre public un moment de détente et de partage dans un cadre accueillant».

La volonté du 213Fest est de faire venir des artistes internationaux reconnus et de qualité, en mettant également à l'honneur des artistes locaux. Grâce à ces initiatives et aux nombreux contacts noués au fil des années, l'Algérie deviendra une étape évidente dans le cadre d’une tournée européenne pour de nombreux groupes internationaux pour satisfaire les attentes du public algérien. Au final, le collectif prouve encore une fois que la passion permet de continuer de résister et de se battre, pour faire épanouir un Metal de qualité dans un esprit de partage et d'échange culturel.

S. B.

Réactions (0)