INFOS
Théma | Par Chahira Cheref | 15-03-2017

Les efforts doivent être multipliés pour protéger l’environnement

Impliquer les citoyens pour de meilleurs résultats



Afin de protéger l’environnement et dans le but d’améliorer le cadre de vie des citoyens dans les quatre coins du pays en général et dans la capitale en particulier, les pouvoirs publics ont multiplié les efforts pour réaliser des avancées dans ce domaine. A Alger, les autorités locales se sont lancées dans un défi depuis quelques années pour rendre au cœur de l’Algérie sa belle image. A cet effet, les services concernés ont commencé en premier lieu par l’éradication des points noirs existants dans les différentes villes de la capitale. Dans ce cadre, ils ont supprimé les marchés informels, les bidonvilles et l’habitat précaire et ont aussi procédé à la rénovation des espaces verts et des aires de loisirs existants dans la capitale. Certains projets ont vu le jour et représentent à la capitale de nos jours un réel honneur après avoir été pendant de longues années une honte pour cette dernière. Citant entre autres, la Promenade des Sablettes et celle d’oued El Harach, la réhabilitation des jardins, etc.

Certains autres restent dans un état critique attendant des décisions de haut niveau pour subir des travaux de réaménagement tels que le grand parc zoologique et d’attraction de Ben Aknoun qui  représentait le poumon pour la capitale et qui est complètement abandonné et délaissé aujourd’hui.

Dans le même cadre, une opération pilote de tri des déchets a été lancée dans certaines communes de la capitale. Quelques quartiers d’Alger ont été dotés d’équipements pour ce genre de collecte. Mais malheureusement l’opération de tri sélectif n’a pas trouvé un terrain d’application. Seuls quelques quartiers ont été dotés d’équipements pour ce genre de collecte. Cela fait plus de dix ans que les collectivités locales de la capitale tentent de mettre en avant ce projet, mais à ce jour, ils n’arrivent pas à le généraliser. Aucune commune n’a pu atteindre cet objectif. Pourtant certaines communes ont installé des bacs dans des endroits appropriés, notamment dans les cités à forte densité démographique. De plus, aucun suivi n’a été mis en œuvre afin de réussir ce système.

Selon une déclaration récente du ministre des Ressources en eaux et de l’Environnement, Abdelkader Ouali, le tri permettra de valoriser les déchets, de créer de l’emploi et de la richesse aux commune à travers la vente de la matière première issue du tri, ce qui leur permettra d’obtenir des ressources qu’ils doivent consacrer par la suite à la préservation de l’environnement.

D’autres part, dans l’objectif d’offrir un cadre de  vie meilleur aux citoyens, chose remarquée ces dernières années, toutes les nouvelles cités aménagées sont dotées d’aires de loisir et d’espaces verts.

Dans le même cadre, de grandes opérations pour l’entretien des routes et des ruelles ont été lancées dans la capitale ainsi que l’installation de lampadaires. Sans oublier de citer les grandes opérations de restauration que subit la capitale depuis quelques années. Pour réaliser  cela, les autorités algériennes ont opté récemment l’expertise italienne pour restaurer la capitale algérienne dont de nombreux quartiers tombent littéralement en ruine en dépit des milliards investis depuis des années par la collectivité locale. En effet une société mixte algéro-italienne sera créée  entre l'Agence foncière de la ville d'Alger et la société italienne par actions de la ville de Milano (métropolitaine milanaise) pour permettre à la capitale d'acquérir une expérience en matière de réhabilitation et de restauration des vieilles bâtisses.

Malgré ces efforts consentis pour rendre à la capitale sa belle image, les lacunes persistent toujours. «Ils ont fait des efforts que personne ne peut négliger mais la situation n’est toujours pas à la hauteur.  Dans certains lieux, on trouve des ordures jetées un peu partout sur les lieux. Je ne parle pas de zones enclavées, je vous assure que cela existe dans les quartiers les plus connus de la capitale tels que Sidi M’hamed», nous a confié un citoyen.

Il est vrai que les pouvoirs publics ont pour mission de protéger l’environnement et d’embellir les villes. Toutefois, cela ne peut être réalisé sans l’implication des citoyens qui doivent, de leur part, préserver leur environnement et faire preuve de conscience. «Si le citoyen apprend à préserver son environnement comme il préserve son foyer, je vous assure que le problème sera résolu», a ajouté un autre citoyen.

C. C.

 

Réactions (0)