INFOS
Culture | Par Sihem Bounabi | 13-04-2017

37e anniversaire du printemps amazigh du 15 au 24 avril

«Tafsut Imazighen» célébrée à travers l’art et la culture à Tizi Ouzou

La célébration de la journée nationale du savoir sera également incluse dans le programme de ce 37e anniversaire. L’autre évènement marquant sera le Salon des potentialités patrimoniales de la wilaya de Tizi Ouzou. Le 20 avril sera également jumelé avec la célébration du mois du patrimoine




A l’ occasion de la célébration du 37e anniversaire du printemps amazigh de 1980, plusieurs manifestations culturelles et artistiques seront organisées du 15 au 24 avril prochain, dans la wilaya de Tizi Ouzou. Avec pour thème cette année «Tamazight, une constante pour la cohésion et l’édification nationale», «Tafsut Imazighen» (printemps amazigh) est célébrée depuis l’année dernière avec de nouvelles aspirations et de nouveaux objectifs qui «consistent à promouvoir la langue amazighe après sa reconnaissance comme langue officielle à l’issue de la révision constitutionnelle de février 2016, et sera une occasion de rendre hommage à des hommes qui ont consacré toute leur vie pour l’épanouissement de cette culture», a déclaré à l’APS Nabila Goumeziane, la directrice de la culture. de la wilaya de Tizi Ouzou. Elle citera a titre d’exemple Mouloud Mammeri, Rachid Alliche et Mohammed Salah Seddik, dont le parcours sera revisité à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du livre et des droits d’auteur qui aura lieu le 22 avril à la maison de la culture dans le cadre des festivités du printemps amazigh.

Le coup d’envoi officiel de cette célébration sera donné le 15 avril prochain au village Cheurfa dans la localité d’Azeffoun, qui organisera la fête traditionnelle de l’accueil du printemps ou «Amagger n tefsut», a indiqué, hier, l’APS. Cette première journée de festivités sera également marquée par un recueillement sur la tombe de Tahar Djaout au niveau du village Oulkhou dans la commune d’Aït Chafaâ, au moment où des expositions portant sur la chronologie des évènements du 20 avril 1980, le patrimoine culturel local, les arts traditionnels et les arts plastiques, ainsi que le livre seront ouvertes au niveau de la maison de la culture Mouloud- Mammeri de Tizi Ouzou, tel qu’il est souligné dans le programme de la manifestation .

La célébration de la journée nationale du savoir sera également incluse dans le programme de ce 37e anniversaire. Des ateliers pédagogiques de calligraphie autour du Tifinagh et une table ronde sur «Le savoir, une ressource pour la valorisation collective», auront lieu le 16 avril à la Maison de la culture a également précisée la directrice de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou. L’autre évènement marquant de la commémoration est le Salon des potentialités patrimoniales de la wilaya de Tizi Ouzou : richesse et investissement, qui aura lieu du 17 au 22 de ce mois au niveau des placettes du Musée et de l’Olivier de la ville de Tizi Ouzou, que la direction de la culture organise en collaboration avec une dizaine d’autres directions de wilayas.

Le 20 avril sera également jumelé avec la célébration du mois du patrimoine placé cette année sous le thème «le patrimoine culturel, vecteur du développement du territoire» et qui débutera le 18 du même mois avec des expositions et des tables rondes prévues à la maison de la culture sur différents aspects du patrimoine matériel et immatériel de la Kabylie.

Le Printemps berbère désigne les manifestations réclamant l'officialisation de la langue tamazight et la reconnaissance de l'identité amazigh qui se sont déroulées durant le mois de mars et avril 1980 en Kabylie et à Alger. L’élément déclencheur de ces manifestation a été l’annulation le 10 mars 1980 par des les responsables de la Wilaya de Tizi Ouzou d’une conférence de l'écrivain Mouloud Mammeri sur la poésie kabyle ancienne. Cela a été suivi de manifestations à Tizi Ouzou et à Alger violement réprimées dont le point d’orgue a été atteint en la date symbolique du 20 avril. Dès la rentrée universitaire d'octobre 1980, des collectifs culturel chargés de la promotion des activités culturelles amazigh en milieu universitaire ce sont constitués c’est le début d’un long combat culturel et identitaire qui durera plus de 20 ans jusqu'à la reconnaissance de la langue amazigh en tant que langue nationale et, il ya une année, en tant que langue officiel.

S. B./APS

 

Réactions (0)