INFOS
Evénements | Par Algérie presse service | 17-04-2017

Après des travaux de réhabilitation et mise à niveau

Le tronçon autoroutier Bouira-Lakhdaria sera livré avant fin mai

Le tronçon autoroutier reliant la ville de Bouira à celle de Lakhdaria sur une distance de 33 km, et qui est en cours de réhabilitation, sera livré avant la fin du mois de mai prochain, a indiqué, hier, le wali de Bouira, Mouloud Chérifi, qui inspectait le projet. Les travaux de mise à niveau de ce tronçon connaissent un taux d’avancement appréciable notamment au niveau des différentes sections du projet, qui devra être livré avant la fin du mois de mai, a souligné le premier magistrat de la wilaya, qui était accompagné du directeur général de l’Agence nationale des autoroutes (ANA), Ali Khlifaoui.

 

Le tronçon autoroutier reliant la ville de Bouira à celle de Lakhdaria sur une distance de 33 km, et qui est en cours de réhabilitation, sera livré avant la fin du mois de mai prochain, a indiqué, hier, le wali de Bouira, Mouloud Chérifi, qui inspectait le projet. Les travaux de mise à niveau de ce tronçon connaissent un taux d’avancement appréciable notamment au niveau des différentes sections du projet, qui devra être livré avant la fin du mois de mai, a souligné le premier magistrat de la wilaya, qui était accompagné du directeur général de l’Agence nationale des autoroutes (ANA), Ali Khlifaoui.

Selon les détails fournis lors de cette visite, le taux d’avancement des travaux au niveau de la première section qui est celle de Ben-Haroun qui s’étend sur 1,4 km, est estimé à plus de 70%, et la section devra être livrée dans un délai d’un mois, ont expliqué les responsables du projet. «Essayez de fournir plus d’effort pour nous livrer ce projet dans les délais pour soulager les usagers de cette voie, d’autant plus que le plus important des travaux (stabilisation des zones glissantes) est achevé», a insisté le wali.

Les responsables de l’ANA ont saisi en outre cette occasion pour rassurer les entreprises réalisatrices quant au règlement de leur situation financière.

Par ailleurs, le wali a aussi visité la seconde section à Aïn Chriki (4 km), où les travaux sont finalisés à plus de 95%. Les travaux sont en voie d’achèvement, et il ne manque que la mise en place des joints de séparation afin qu’elle soit rouverte à la circulation automobile, selon les précisions données sur place. Sur ce site, le chef de exécutif a appelé à ouvrir cette section tout en réalisant les joints de séparation et ce afin de ne pas pénaliser davantage les automobilistes. Le même responsable a entre autres demandé à l’entreprise réalisatrice de renforcer la signalisation et l’entretien au niveau du tunnel de Djebahia.

Le taux d’avancement des travaux au niveau de ce tunnel a atteint les 50%, et la totalité du projet devra être livré d’ici au mois de décembre prochain. La réouverture de ce tronçon autoroutier de 33 km devra mettre un terme au calvaire des embouteillages dont se plaignent quotidiennement les automobilistes.

En outre, les six gares de péage de l’autoroute Est-Ouest au niveau de la wilaya de Bouira seront livrées «au premier semestre 2018», a indiqué, hier, le DG de l’ANA. Les travaux sont en cours pour ces stations de péage installées au niveau de six échangeurs de la wilaya à savoir deux de Bouira (Est et Ouest), ainsi que celui de Djebahia, Lakhdaria et Ahnif, El-Adjiba, a expliqué M. Khlifaoui. Au niveau de la gare d’El-Adjiba et celle d’Ahnif, les travaux avancent à «un rythme moyen». Les entreprises continuent de terrasser les sites des projets, a-t-on constaté sur place.

Selon les responsables de l’AGA, pas moins de 48 gares d’accès sur échangeurs, sept gares d’accès en pleine voie, 22 centres d’entretien et d’exploitation, 76 aires de repos et 42 aires de services seront réalisées sur l’autoroute Est-Ouest. Quant à la tarification qui sera appliquée, une fois les projets achevés, l’ancien ministre des Travaux publics, Abdelkader Ouali, avait assuré, en mars 2016, que celle-ci sera «raisonnable et prendra en considération des facteurs socio-économiques». «Cette tarification sera calculée en fonction de la nature du véhicule, de son volume, ainsi que des coûts des services assurés aux usagers de l’autoroute», avait-t-il expliqué lors d’une visite de travail effectuée dans la wilaya de Tlemcen, ajoutant que cette opération se fera sur la base d’une étude approfondie qu’entreprendront l’Agence nationale des autoroutes et l’Algérienne de gestion des autoroutes (AGA), en coordination avec un bureau international spécialisé.

APS

Réactions (0)