INFOS
Monde | | 18-04-2017

En Bref...

Méditerranée : plus de 6 000 migrants secourus en un week-end

Pas de trêve de Pâques pour les migrants. Au contraire ! Depuis vendredi dernier, plus de 6 000 personnes ont embarqué au départ de Libye pour une traversée de la Méditerranée. Les garde-côtes italiens multiplient les opérations de sauvetage. Ils sont appuyés par des organisations non-gouvernementales qui disposent de bateaux sur zone. Mais cela n’empêche pas les drames. Des réfugiés, parfois des enfants, sont retrouvés morts dans les embarcations des migrants. Ils meurent soit étouffés, soit noyés. Au moins 7 corps sans vie ont ainsi été retrouvés ce week-end. D’après les chiffres de l’organisation internationale des migrations (OIM), depuis le début de l’année, plus de 27 000 personnes ont rejoint les côtes italiennes depuis la Libye. C’est un tiers de plus que l’an dernier à la même période. En quatre mois, ce sont déjà 666 réfugiés qui ont trouvé la mort en Méditerranée.

 

L'armée syrienne reprend une ville près de Hama

L'armée syrienne et ses alliés ont repris dimanche dernier la ville de Soran, près de Hama, capitale de la province du même nom dans le centre-ouest de la Syrie, grâce à un soutien aérien massif de la Russie. La ville était déjà retombée aux mains des forces de Damas l'an dernier avant d'être reprise par les insurgés lors de leur récente offensive dans cette région. Les rebelles s'en sont retirés dimanche après avoir subi depuis l'aube des bombardements aériens incessants. La ville de Soran est stratégiquement située à l'entrée nord de celle de Hama, un des bastions du soulèvement contre Bachar al Assad en 2011. Sa reprise par l'armée efface presque totalement les gains territoriaux qu'avaient enregistrés les insurgés, dont des groupes djihadistes, le mois dernier dans ce secteur.

 

L'ex-présidente Park inculpée

La justice sud-coréenne a inculpé, hier, la présidente déchue Park Geun-hye et le P-DG du Groupe Lotte, Shin Dong-bin, dans le cadre d'un scandale de corruption qui secoue la Corée du Sud depuis des mois. Shin Dong-bin n'a pas été placé en détention, contrairement au dirigeant de Samsung Jay Y. Lee, qui a été arrêté pour le versement présumé de pots-de-vin à Park Geun-hye et à une de ses amies, Choi Soon-sil. Les deux femmes sont aussi aux arrêts. Les procureurs accusent l'ancienne présidente d'avoir reçu sept milliards de wons (un peu plus de six millions d'euros) de la part de Lotte en échange de faveurs. Park a aussi été inculpée pour abus de pouvoir pour avoir exercé des pressions sur les grandes entreprises du pays pour qu'elles contribuent au financement d'organisations caritatives.

Réactions (0)