INFOS
Santé | Par Rabah Iguer | 18-04-2017

Pour développer la coopération pharmaceutique entre l'Algérie et l'Afrique

Alger abritera en mai le Forum pharmaceutique africain

L'Algérie abritera du 14 au 16 mai prochain le Forum pharmaceutique africain, a annoncé, hier, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière chargé de l’intérim du ministère des Travaux publics et des Transports, Abdelmalek Boudiaf.

L'Algérie abritera du 14 au 16 mai prochain le Forum pharmaceutique africain, a annoncé, hier, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière chargé de l’intérim du ministère des Travaux publics et des Transports, Abdelmalek Boudiaf. Dans une déclaration à la presse à l'issue de l'audience qu'il a accordée au président de l'Inter ordre des pharmaciens africains, le Dr Kounde Kpeto, M. Boudiaf a fait savoir que ce forum, qui regroupera quelque 3 000 participants venant de 32 pays, sera une occasion «pour évoquer la coopération pharmaceutique entre l'Algérie et l'Afrique et pour faire ainsi le point sur les nouveautés dans le domaine de la production pharmaceutique». Ce forum réunira les Ordres de pharmaciens, les spécialistes ainsi que tous les acteurs activant dans le domaine de la santé et particulièrement la pharmacie. Près de 60 laboratoires pharmaceutiques nationaux, internationaux et africains prendront part à cet évènement qui abordera aussi des thématiques sur la gouvernance et le développement de la production pharmaceutique en Algérie et en Afrique. Par ailleurs, M. Boudiaf a indiqué que «l’Algérie envisage de créer une agence africaine du développement de l’industrie pharmaceutique pour harmoniser ses lois et ses règlements». Selon lui, l'objectif de la création de cette agence vise à «nouer en premier lieu une relation avec l’Afrique pour la création d’outils de production qui vont concourir au développement du secteur dans le continent, et créer les conditions lui permettant de mieux régulariser ses échanges et de mieux fixer ses choix de santé». L’Algérie «est devenue une base dans la production pharmaceutique», a indiqué M. Boudiaf, ajoutant que «tous les moyens sont disponibles pour que notre pays puisse développer davantage sa couverture pharmaceutique et exporter». «L’Algérie exporte des produits pharmaceutiques vers des pays africains et nous avons tous les moyens qui nous permettent d’être au même niveau que les pays développés dans ce domaine», a-t-il souligné.

Pour sa part, M. Kounde a salué «l’engagement» de l’Algérie de nouer des relations avec l’Afrique dans l’industrie pharmaceutique, estimant que l’organisation de la 18e édition de ce Forum en Algérie «reflète la forte volonté de l’Algérie de développer davantage sa coopération avec l'Afrique dans le domaine pharmaceutique». Pour le président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, le Dr Lotfi Benbahmed, l'Algérie «possède les moyens nécessaires pour être une puissance dans la production pharmaceutique».

R. I.

Réactions (0)