INFOS
Conjoncture | | 19-04-2017

En Bref...

La BoJ débat de sa future politique monétaire

La Banque du Japon débat en interne des outils qu'elle utilisera quand elle aura mis fin à son programme de soutien massif à l'économie, a déclaré son vice-gouverneur Hiroshi Nakaso dans une interview publiée par l'agence de presse Jiji. «La BoJ discute bien sûr en interne des moyens et de comment (l'arrêt de sa politique ultra-accommodante) pourrait affecter ses revenus», explique-t-il. Pour l'heure, il est approprié de maintenir le programme de soutien monétaire afin d'écarter définitivement le risque déflationniste, indique-t-il. Quand l'inflation sera revenue vers l'objectif de 2% de la BoJ, alors l'institut d'émission se devra de communiquer au marché sur la procédure d'ajustement de sa politique monétaire, selon lui. En vertu d'un nouveau cadre de politique monétaire mis en place en septembre dernier, la BoJ pilote les taux d'intérêt de court terme autour de -0,1% et le taux de rendement des obligations à 10 ans autour de zéro grâce à des rachats d'actifs agressifs, au rythme de 80 000 milliards de yens (695 milliards d'euros) par an. La prochaine réunion de politique monétaire aura lieu les 26 et 27 avril et la BoJ fera alors un point sur la situation de l'inflation.

 

VolkerWessels veut revenir en Bourse

Le Groupe néerlandais de BTP VolkerWessels a annoncé hier son intention de revenir sur le marché actions près de 15 ans après son retrait de la Bourse d'Amsterdam, la famille Wessels, propriétaire de l'entreprise, voulant céder une participation minoritaire. Des sources proches du numéro deux du secteur aux Pays-Bas derrière Royal BAM ont dit en mars que VolkerWessels visait une capitalisation boursière de quelque deux milliards d'euros, ce qui représente environ sept fois l'excédent brut d'exploitation de 2016 de 254 millions d'euros. Ce ratio est conforme avec les valorisations moyennes du secteur de la construction. Jan de Ruiter, directeur général de VolkerWessels, a dit à des journalistes que la taille exacte de la transaction restait à déterminer, ajoutant que la famille Wessels, propriétaire à 100% de l'entreprise via la holding Reggeborgh Participaties, entendait baisser encore sa participation après la mise en Bourse. Cette holding a expliqué la vente de titres VolkerWessels par une volonté de diversification de ses investissements. VolkerWessels a été formé en 1997 quand le magnat Dik Wessels a racheté son concurrent Volker Stevin. En 2003, il a retiré l'entreprise de la cote via un rachat de minoritaires de 720 millions d'euros. Dik Wessels a cédé une part de 47,5% dans VolkerWessels au fonds d'investissement CVC en 2007 pour ensuite la racheter en 2012. Les termes financiers de ces transactions ne sont pas connus. Avec un effectif de quelque 16 000 personnes, VolkerWessels a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros. Le Groupe est présent, outre les Pays-Bas, en Grande-Bretagne, Allemagne et en Amérique du Nord.

Réactions (0)