INFOS
Régions | Par Algérie presse service | 19-04-2017

Avec l’implication des agriculteurs et de la société civile

Epizooties : renforcement du dispositif d’alerte à Ghardaïa

Le dispositif de veille sanitaire et d’alerte des épizooties, notamment la fièvre aphteuse, vient d’être réactivé et renforcé, à titre préventif, dans les différentes localités de la wilaya de Ghardaïa, a affirmé, hier à l’APS, l’inspecteur vétérinaire à la direction des services agricoles (DSA).

Le dispositif de veille sanitaire et d’alerte des épizooties, notamment la fièvre aphteuse, vient d’être réactivé et renforcé, à titre préventif, dans les différentes localités de la wilaya de Ghardaïa, a affirmé, hier à l’APS, l’inspecteur vétérinaire à la direction des services agricoles (DSA). Ce dispositif de veille et de vigilance, auquel sont associés l’ensemble des acteurs intervenants dans la lutte contre les épizooties, en particulier les services de l’agriculture et vétérinaires, a été renforcé par la participation des agriculteurs, éleveurs et les membres de la société civile, a précisé Tarek Rezzoug. Ces cellules, composées de personnes qualifiées et sensibilisées sur la sécurité sanitaire du cheptel, susceptibles de fournir des données fiables et d’alerter les services vétérinaires, ont été réactivées suite à l’apparition de quelques foyers de fièvre aphteuse dans certaines wilayas du pays, a-t-il ajouté. Des prospections quasi-quotidiennes sont organisées par les services vétérinaires à travers les étables et écuries des éleveurs pour déceler les indices de cette maladie extrêmement contagieuse qui touche les bovins, ovins, caprins et porcins et ne constitue en aucun cas une menace directe pour l’homme, souligne le Dr. Rezzoug. Un arrêté du wali visant à protéger le cheptel de la wilaya a été promulgué et porte sur la restriction des déplacements des animaux, l'interdiction des lieux de rassemblement des animaux sensibles à la maladie (bovins, ovins et caprins) tels les marchés à bestiaux, ainsi que

la veille du respect de la réglementation sanitaire et des règles d’hygiène dans les exploitations agricoles, les étables et écuries, a indiqué l’inspecteur vétérinaire de la wilaya. Ces mesures visent essentiellement à protéger le cheptel contre la contamination dont les répercussions socioéconomiques sont «considérables», notamment dans le secteur agricole, a précisé M. Rezzoug tout en rassurant «qu’aucun cas» de fièvre aphteuse n’a été décelé dans la wilaya de Ghardaïa.

Selon les services locaux de l’agriculture, une opération préventive de vaccination contre la fièvre aphteuse a été lancée dans la wilaya de Ghardaïa bien avant l’apparition de foyers de cette épizootie et plus de 70% du cheptel a été contrôlé. De nombreux vétérinaires de Ghardaïa contactés par l’APS estiment que la mise en place d’un système de puce électronique permettra une traçabilité du cheptel national et un contrôle rigoureux de la vaccination de ces animaux pour éviter la propagation de zoonoses.

APS

Réactions (0)