INFOS
Culture | Par Rédaction Culturelle  | 20-04-2017

Lancement du Mois du patrimoine dans plusieurs wilayas du pays

Une édition 2017  placée sous  le signe du développement territorial

Le Mois du patrimoine, célébré  annuellement entre le 18 avril et le 18 mai, a été lancé  mardi  passé, à la place de «l’indépendance» de Souk Ahras, par un spectacle folklorique agrémenté de chants Aissaoua, de danses de salves de baroud et d’un défilé d’habits traditionnels.

Le Mois du patrimoine, célébré  annuellement entre le 18 avril et le 18 mai, a été lancé  mardi  passé, à la place de «l’indépendance» de Souk Ahras, par un spectacle folklorique agrémenté de chants Aissaoua, de danses de salves de baroud et d’un défilé d’habits traditionnels.

La parade initiée à partir du parvis du Musée  Mohamed-Boudiaf en passant par les nombreuses rues de la ville pour arriver à la place de l’Indépendance a suscité un vif engouement auprès du public venu nombreux assister au coup d’envoi du Mois du patrimoine placé cette année sous le slogan «Le patrimoine culturel : vecteur du développement territorial».

Une exposition d’objets artisanaux, de photographies, d’habits et mets  traditionnels, des pièces archéologiques et autres poteries a été organisée à cette occasion à la place de l’Indépendance. Enregistrant la participation de 20 exposants, parmi lesquels des stagiaires de la formation professionnelle, cet événement a suscité l’intérêt de nombreux citoyens venus contempler les produits patrimoniaux  exposés. 

L’importance pour la préservation des savoir-faire traditionnels par la  formation et l’orientation des artisans ainsi que l’encouragement des porteurs de projets ont,  par ailleurs, été soulignés au cours de cette manifestation.

Initiées par la direction de la culture en coordination avec les directions  du tourisme et de l’artisanat et celle de la jeunesse et des sports et également l’annexe de l’Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés, les activités du Mois du patrimoine se  poursuivront jusqu’au 18 mai prochain.

Le Mois du patrimoine culturel a également été lancé mardi  passé,  à la Maison  de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou sous le signe de la  commémoration du 37e anniversaire du Printemps amazigh. Considérant le patrimoine comme un élément indissociable des efforts de recherche pour le développement de la langue amazighe, la direction de la culture a choisi d’inclure la célébration de ce mois dans les festivités initiées à l’occasion du 37e anniversaire des évènements du 20 avril  1980, a souligné la directrice, de la  maison de culture,  Nabila Goumeziane.

Selon elle, le concept patrimoine «ne se limite pas au seul patrimoine  matériel, mais comprend aussi le patrimoine immatériel et naturel qui vise  à mettre en valeur les arts populaires et les traditions locales. Et c’est  dans cette optique que l’ouverture de ce mois entre dans le cadre de la  commémoration du 37e  anniversaire du Printemps amazigh».

La première conférence, programmée à  l’occasion de ce mois, a été réservé aux inscriptions et aux stèles libyques découvertes en Algérie. La conférencière, Dahmani Samia, enseignante à l’Université Mouloud-Mammeri, a donné le chiffre de 80 stèles  libyques découvertes à travers tout le territoire national.

Ces stèles comportent des transcriptions de l’alphabet Tifinagh dont le  nombre de signes varie entre la vingtaine et la quarantaine selon les  régions.

La première journée du Mois du patrimoine, a été  marquée également à Tizi Ouzou  par des expositions sur les richesses patrimoniales  nationales et locales animées par les Musées de Bardo et des Arts  traditionnels d’Alger, Cirta de Constantine, ainsi que l’association Sebâa  Zbari de Bouzeguène et le Centre national des recherches préhistoriques,  anthropologiques et historiques. Des ateliers sur le patrimoine ont également été organisés au niveau de la  bibliothèque d’Azeffoun au profit des enfants de la localité. Durant tout  le mois, des expositions, des conférences et des sorties sur les sites  archéologiques classés de la wilaya au profit des collégiens et des lycéens  seront organisées dans différentes localités de la wilaya.

 A Constantine, le programme de célébration du Mois du  patrimoine a été lancé mardi  passé, au Musée public national des arts et  expressions culturelles traditionnelles de Constantine. La cérémonie d’ouverture du Mois du patrimoine, organisé par la direction  de la culture en coordination avec les associations El Baha et El Bey en  plus de la Maison d'édition El Yemn, a été marquée par une exposition culturelle présentant de nombreuses œuvres faisant la part  belle au patrimoine de la ville de Constantine.

Selon le consultant culturel auprès du Musée public national des arts et expressions culturelles traditionnelles de Constantine, Oussama Boudissa,  ce rendez-vous annuel enregistre la participation de plus de 40 exposants  parmi lesquels des artisans, des plasticiens et des photographes.

Il a indiqué dans ce contexte, qu’une exposition photographique  au Palais de la culture Mohammed Laid-El Khalifa ainsi que des conférences  sur la stratégie du ministère de la Culture pour développer le volet  économique du patrimoine ou encore sur le rôle des cheyoukhs du maloufs  dans la préservation de la mémoire artistique de la ville, figurent au  programme de cette manifestation.

Le public constantinois, sera également convié durant ce Mois du patrimoine, à des spectacles de Malouf et d’autres genres musicaux ainsi  qu’à des sorties aux sites archéologiques et historiques de la ville de Constantine

 R. C.

Réactions (0)