INFOS
Régions | Par Rami Narimène | 20-04-2017

Cette structure sera réceptionnée avant la  fin de l’année en cours

300 millions de dinars pour le parachèvement de l’extension du Centre anticancéreux de Constantine

Une enveloppe financière complémentaire  estimée à 300 millions de dinars a été allouée, au titre de l’exercice  2017, pour le parachèvement des travaux d’extension du Centre anticancéreux  (CAC) du Centre hospitalo universitaire (CHU) Benbadis de Constantine, a  indiqué hier à l’APS, le directeur de cet établissement de santé M.  Djamel Benyasad.

Une enveloppe financière complémentaire  estimée à 300 millions de dinars a été allouée, au titre de l’exercice  2017, pour le parachèvement des travaux d’extension du Centre anticancéreux  (CAC) du Centre hospitalo universitaire (CHU) Benbadis de Constantine, a  indiqué hier à l’APS, le directeur de cet établissement de santé M.  Djamel Benyasad. Ce montant devra permettre de finaliser les travaux de réalisation du CAC,  qui a atteint actuellement un taux d’avancement de l’ordre de 70%,  a  précisé le même responsable en marge d’une cérémonie d’installation de  nouveaux chefs de services  au CHU Benbadis. Il a, à ce propos, ajouté que cette structure sera réceptionnée «avant la  fin de l’année en cours» détaillant qu’une fois entrée en exploitation, l’extension du CAC du CHU Benbadis  permettra «d’alléger la pression sur  l’ancienne structure» destinée à prendre en charge en matière de  chimiothérapie et radiothérapie,  des malades cancéreux aussi bien de la  wilaya de Constantine que ceux des wilayas limitrophes,  Mila, Oum El  Bouaghi, Skikda et de Khenchela notamment. Le même responsable a également indiqué qu’un montant  de 400 millions de  dinars a été consacré pour l’acquisition des équipements nécessaires au  fonctionnement de cette nouvelle infrastructure qui dispose des  services  de radiothérapie, de chimiothérapie,  d’hématologie et des salles de  consultation. Un staff médical composé de médecins spécialistes, de généralistes et de  paramédicaux sera mobilisé pour assurer une meilleure prise en charge des  malades cancéreux, a-t-on encore noté. Lancé en travaux en 2007 pour un délai de réalisation de prés de 20 mois,  plusieurs arrêts de chantiers,  attribués aux problèmes d’ordre techniques  et administratifs, ont caractérisé  la concrétisation de ce projet pour  lequel un montant initial de 300 millions de dinars a été mobilisé,  rappelle-t-on. Sept nouveaux chefs de services pour la chirurgie orthopédique, la  biochimie, les urgences médicales, la chirurgie générale,  la pédiatrie,  l’anatomie et la chirurgie plastique réparatrice ont été installés lors de  cette cérémonie organisée en présence des médecins et cadres de cet  établissement de santé.

R. N.

Réactions (0)