INFOS
Evénements | Par Hayet Youba | 20-04-2017

Estimant que la démarche est importante pour récupérer la mémoire  détournée

Azzedine Mihoubi : «Nous œuvrons à récupérer les archives audiovisuelles de  l'étranger» 

 Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi a  affirmé hier à Alger que son département œuvrait à récupérer les  archives audiovisuelles algériennes qui se trouvent notamment dans les pays de l'Europe de l'Est ainsi que les archives cinématographiques sur la  Guerre de libération.

 Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi a  affirmé hier à Alger que son département œuvrait à récupérer les  archives audiovisuelles algériennes qui se trouvent notamment dans les pays de l'Europe de l'Est ainsi que les archives cinématographiques sur la  Guerre de libération. Lors de l'inauguration à la Bibliothèque nationale d'El Hamma de  l'exposition consacrée aux documents historiques, acquis récemment lors  d'une vente aux enchères à Toulouse (France), M. Mihoubi a indiqué que son département «œuvre à récupérer les archives ‘‘Les actualités algériennes’’», estimant que cette «démarche est importante pour récupérer la mémoire  détournée». Le ministre a mis en avant l'importance de ces archives audiovisuelles et  des photos, concernant les œuvres cinématographiques qui apportent des  informations de valeur sur le quotidien et le mode social algérien à cette  époque. Les archives récupérées le 31 mars dernier contiennent des livres et des  documents, a-t-il ajouté, précisant que le cinéma algérien pourrait bénéficier de ces archives qui comportent des informations et des photos sur les villes algériennes et le mode de vie à cette époque. Le ministre de la Culture a pris connaissance en compagnie du ministre des  Affaires religieuses, Mohamed Aissa, de plusieurs documents exposés dont  des livres, des manuscrits et des photos qui remontent à l'ère Ottomane et  aux premières années d'occupation française. Le nombre de ces documents est  estimé à 600 dont de précieux livres contenant des informations importantes  sur l'Algérie. En tête de ces documents, un livre en deux tomes relatant la vie de l'Emir Abdelkader, écrit par un général français qui atteste de la lutte de l'Emir contre l'occupation. Ces deux tomes ont été estimés, à eux seuls, à 1 500  euros. Cependant, le montant des archives récupérées a atteint plus de  90 000 euros, selon les déclarations du ministre. Répondant aux questions de la presse, M. Mihoubi a révélé que «les documents seront conservés à la Bibliothèque nationale qui a œuvré en  compagnie de l'Entreprise nationale des arts graphiques (Enag) à les  récupérer» ajoutant que «les chercheurs peuvent les consulter une fois  classés». Le Sahara algérien s'est taillé la part du lion de ces documents qui  contiennent des informations sur la vie dans cette région, outre des livres  qui citent le foncier, les sites algériens et les modalités de gestion des  affaires administratives à l'époque par l'occupant ainsi que des cartes et  de rares photos. 

H. Y.

Réactions (0)