INFOS
National | De notre correspondant à Annaba Mohamed Rahmani | 13-05-2017

Examens de fin d’année à Annaba

Sécurité maximum et mesures anti-fraude

L’organisation des examens de fin d’année, les mesures prises, les personnels affectés à l’encadrement, les différentes services mobilisés pour ces épreuves, le dispositif de sécurité déployé ont été au centre de la conférence de presse donnée jeudi dernier par le directeur de l’éducation de la wilaya d’Annaba, M. Layachi.

L’organisation des examens de fin d’année, les mesures prises, les personnels affectés à l’encadrement, les différentes services mobilisés pour ces épreuves, le dispositif de sécurité déployé ont été au centre de la conférence de presse donnée jeudi dernier par le directeur de l’éducation de la wilaya d’Annaba, M. Layachi. Ainsi, on apprend que côté sécurisation des centres d’examen, des mesures supplémentaires ont été prises pour parer à toute éventualité. Le dispositif en question est du seul ressort et de la compétence des services concernés. «Le wali est le président de la commission d’organisation des examens et la coordination entre tous les services concernés se fait à ce niveau, de sorte que toute décision prise est immédiatement appliquée sur le terrain. De notre côté, nous avons appliqué à la lettre les directives du ministère concernant le déroulement des épreuves, mesures anti-fraude, personnels d’encadrement, centres et personnels de réserve distribution des sujets d’examen, collecte des copies et centres de correction. Cette année n’est pas comme les précédentes et des précautions ont été prises afin d’éviter toute fuite ou fraude qui pourrait décrédibiliser ces examens, particulièrement celui du baccalauréat. Ainsi, les téléphones portables ou tout autre moyen de communication seront interdits dans les centres, même les personnels d’encadrement y sont soumis. Aucun véhicule, ou personne, ne pourra pénétrer dans les centres exceptés ceux badgés, et les services de sécurité seront là pour appliquer cette mesure. Les chefs de centre disposent d’un guide qui leur indique la conduite à tenir face à toute situation qui se présenterait, rien n’est donc laissé au hasard et nous sommes tous mobilisés pour la réussite de ces examens de fin d’année», a-t-il annoncé. Pour expliciter cette organisation dont il dit que la rigueur et le sérieux ont été les lignes directrices, le responsable rapportera que plus de la moitié des fonctionnaires de la direction de l’éducation à Annaba ont été mobilisés pour l’encadrement des centres d’examen, outre ceux désignés pour d’autres missions en rapport direct ou indirect avec ces examens. Ainsi, pour les examens de fin de cycle primaire qui se dérouleront le 24 mai courant, ce sont 1 977 surveillants et cadres répartis sur 201 centres qui accueilleront 12 077 élèves qui passeront les épreuves de 5e. Le cycle moyen avec l’examen du BEM, prévu du 4 au 6 juin, verra se présenter 9 372 candidats, dont 323 libres, dans 39 centres encadrés par 2 228 surveillants. Pour le baccalauréat, on a mis le paquet avec 3 902 enseignants et directeurs affectés à la surveillance et à l’encadrement des épreuves, qui se dérouleront du 11 au 15 juin dans 58 centres sur lesquels seront répartis 15 452 candidats dont 6 425 libres.

M. R.

Réactions (0)