INFOS
Magazine | Par Santé Magazine | 15-05-2017

Ils  représentent la population la plus touchée par ce risque.

Les cotons-tiges responsables de nombreuses blessures chez les enfants

S'ils sont mal utilisés, les cotons-tiges peuvent provoquer des blessures plus ou moins graves aux oreilles, pouvant aller jusqu'à une perforation du tympan, une étude menée pendant vingt ans le démontre

Quand il s'agit de l'hygiène des oreilles, on a tendance à penser qu'un coton-tige est indispensable pour les nettoyer et que ce geste est facile et sans risque. Mais de nombreux experts le disent : s'il est mal utilisé, ce qui est souvent le cas, il ne fait que «repousser» le cérumen plus en profondeur dans le conduit auditif. Outre les bouchons de cérumen et les infections qu'elle favorise, l'utilisation du coton-tige peut également entraîner une perforation des tympans.

Ce risque concerne notamment les enfants, comme le soulignent des médecins du Nationwide Children’s Hospital (Etats-Unis). Ces derniers ont mené une étude pendant vingt ans et estiment à 263 000 le nombre d'enfants concernés. Tous ces enfants ont été traités dans les services d'urgence des hôpitaux américains pour des lésions d'oreilles, soit environ 12 500 par an, 34 blessures par jour.

«Les deux plus grandes idées fausses que j'entends sont que les canaux de l'oreille doivent être nettoyés très régulièrement à la maison et que les cotons-tiges doivent être utilisés pour les nettoyer, les deux sont incorrects, explique le Dr Kris Jatana, auteur principal de l'étude. Les canaux de l'oreille sont généralement autonettoyants. L'utilisation de cotons-tiges pour nettoyer le conduit auditif ne pousse pas seulement la cire plus près du tympan, il existe aussi un risque important de causer des blessures mineures à graves.»

Les chiffres de l'étude montrent que la plupart des blessures se sont produites lorsque les enfants utilisaient un coton-tige pour se nettoyer les oreilles (73%), jouaient avec (10%) ou sont tombés pendant qu'ils s'en servaient (9%). La plupart des blessures se sont également produites lorsque les enfants utilisaient un coton-tige (77%), suivi de blessures qui se sont produites alors que ce sont les parents (16%) un frère ou une sœur (6%) qui s'en servaient pour nettoyer l'oreille de l'enfant.

Au total, deux patients sur trois étaient âgés de moins de huit ans, dont 40% d'entre eux étaient âgés de 0 à 3 ans, la population la plus concernée par ce type de blessures. Quant aux blessures en elles-mêmes, les plus courantes étaient la sensation d'un corps étranger dans l'oreille (30%), un tympan perforé (25%) et des lésions des tissus mous de cette zone (23%).

«La sensation de corps étranger était le diagnostic le plus fréquent chez les enfants âgés de 8 à 17 ans, tandis que le tympan perforé était plus fréquent chez les enfants de moins de 8 ans», précisent les chercheurs. Heureusement, presque tous les patients pris en charge dans les services d'urgence pour ces blessures (99%) ont été traités avec succès.

Dans les cas plus graves, les dommages causés à l'oreille interne peuvent engendrer des étourdissements, des problèmes d'équilibre et une perte auditive irréversible. «Bien que le nombre de blessures liées aux cotons-tiges ait diminué au cours des années que nous avons examinées, il est encore inacceptablement élevé. Ces produits peuvent sembler inoffensifs, mais cette étude montre combien il est important qu'ils ne soient pas utilisés pour nettoyer les oreilles», affirme le Dr Kris Jatana.

A la suite de cette étude, les chercheurs ont par ailleurs publié une vidéo sur Youtube dans laquelle ils expliquent leurs conclusions en images. Pour bien prendre soin de ses oreilles mieux vaut donc se contenter de nettoyer l'entrée du conduit auditif, chez l'enfant comme l'adulte, avec un mouchoir en papier. Les cotons-tiges peuvent quant à eux servir pour le nettoyage ménager, l'artisanat et l'application de cosmétiques.

S. M.

Réactions (0)