INFOS
National | De notre correspondant à Annaba Mohamed Rahmani | 15-05-2017

Sous le slogan «Consommons algérien»

Salon de la production nationale à Annaba

Organisé par la Chambre de commerce et d’industrie «Seybouse-Annaba» (CCI), le premier Salon de la production nationale se tiendra du 18 au 22 mai courant sous le slogan «Consommons algérien» au Palais de la culture Mohamed-Boudiaf de la ville.

Organisé par la Chambre de commerce et d’industrie «Seybouse-Annaba» (CCI), le premier Salon de la production nationale se tiendra du 18 au 22 mai courant sous le slogan «Consommons algérien» au Palais de la culture Mohamed-Boudiaf de la ville. A travers cette manifestation, «nous contribuons ainsi à la concrétisation des orientations des hautes autorités du pays pour la promotion, la protection et le développement de la production nationale. Nous comptons, par la sensibilisation du citoyen, substituer le produit national à celui d’importation, non pas par des slogans, mais, d’une part, par la qualité des produits qui seront exposés et qui n’ont rien à envier à ceux étrangers, et, d’autre part, en faisant connaître ces produits sur le marché, ce qui boostera la consommation dont les retombées seront très positives sur le plan des investissements créateurs de richesses et emploi, par la préservation de ceux qui existent déjà et ceux qui seront créés. Cela permettra aussi la diversification du produit national touchant différents secteurs de l’activité économique», nous a déclaré le président de la CCI, M. Djouadi.

Cinquante entreprises implantées dans les wilayas de l’est algérien participeront à ce salon où ils exposeront au public leurs produits qui attireront certainement grand monde. Car, les exposants sont autorisés à vendre les produits qu’ils présenteront dans leurs stands en détail pour les consommateurs. Cette autorisation a été accordée, comme nous l’a précisé M. Djouadi, pour soutenir le pouvoir d’achat du consommateur puisque le produit est vendu directement par son producteur, sans aucun intermédiaire, ce qui réduit la multiplication des marges bénéficiaires et donc le prix.

«Le consommateur algérien a dépassé le stade de la disponibilité du produit, il cherche maintenant la qualité et nos entreprises fabriquent leurs produits selon les standards internationaux, ce qui les met au même niveau des entreprises étrangères, la plupart d’entres elles sont certifiées», ajoute notre interlocuteur.

Mais l’espace d’exposition est limité à juste 500 mètres carrés qui ont été réservés pour cette cinquantaine d’entreprises triées sur le volet et activant dans différents secteurs, agroalimentaire, industrie mécanique, papier, verre, électroménager, électronique, matériaux de construction, emballage métallique, électricité… L’espace s’avère exigu au vu du nombre de demandes de participation émises par les entreprises, ce qui a obligé les organisateurs du salon à restreindre la participation à ce nombre qui ne peut représenter véritablement la production nationale.

Selon nos informations, ce problème sera réglé avec le projet de construction d’un Palais des expositions dont le dossier a été déposé et le choix de terrain abritant cette structure importante pour l’économie locale a été fait.

M. R.

Réactions (0)