INFOS
Culture | Par Sihem Bounabi | 18-05-2017

Clôture de la célébration du mois du patrimoine à Tigzirt

Fouilles archéologiques pour préserver la ville antique d’Iumnium

D’importantes pièces archéologiques, des détails et des données ayant permis de faire avancer les recherches sur les différentes civilisations passées par l’Algérie, ont été découverts à Tigzirt qui renferme encore des milliers de secrets

Lors d’une journée thématique sur la reprise des fouilles archéologiques dans la ville de Tigzirt, organisée hier par la direction de la culture à l’occasion de la clôture du mois du patrimoine, le directeur du laboratoire d’archéologie, patrimoine et archéométrie de l’Université Alger II a indiqué que les fouilles archéologiques dans la ville de Tigzirt, au nord de la wilaya de Tizi Ouzou, reprendront entre le 15 et le 30 août 2017 prochain. Le professeur Mohammed El Mostapha Filah, qui a mené les premières fouilles réalisées dans la ville antique d’Iumnium entre 1987 et 1995, a précisé à l'APS que cette région a connu une succession de civilisations et recèle un potentiel archéologique et historique inestimable qui ne peut rester inexploré pendant longtemps. Il a expliqué que le travail de recherche sur le site de Tigzirt atteindra sa vitesse de croisière en 2018, où tous les moyens humains et matériels nécessaires au bon déroulement des fouilles seront mis en place. Le chercheur qui est également enseignant à l’Institut national d’archéologie, a annoncé que son équipe réalisera durant la première moitié du mois d’août prochain les travaux de restauration d’une fontaine antique dans la localité d’Iferhounène, Tizi Ouzou, avant de rouvrir les chantiers de fouilles à Tigzirt. Il a rappelé que les travaux effectués au niveau de cet important site durant les décennies 1980 et 1990 ont fait émerger une école nationale d’archéologie qui a formé des générations entières d’archéologues issus de plusieurs wilayas du pays.

D’importantes pièces archéologiques, des détails et des données ayant permis de faire avancer les recherches sur les différentes civilisations passées par l’Algérie, ont été découverts à Tigzirt qui renferme encore des milliers de secrets.

Durant la journée de mardi passé, l’équipe de l’Institut national d’archéologie a mené une opération d’initiation à la fouille au profit des écoliers dans les ruines romaines de Tigzirt qui nécessitent des travaux de restauration et de reconstruction des murs effondrés, a indiqué le directeur du laboratoire d’archéologie, patrimoine et archéométrie de l’Université Alger II.

La directrice de la culture, Nabila Goumeziane, a manifesté sa volonté d’accompagner la reprise des fouilles et a invité les spécialistes du patrimoine culturel à mener une action durable pour déterrer les trésors enfouis dans cette région.

D’autres intervenants à cette journée thématique, à l’image du directeur de la culture de Tipaza, ont plaidé pour la mise en place d’un plan national de sauvegarde dans le but de préserver la ville de Tigzirt de la construction anarchique et de l’avancée du béton qui constituent un véritable danger sur la préservation de cette richesse archéologique.

S. B./APS

Réactions (0)