INFOS
Evénements | Par Hayet Youba | 18-05-2017

Le conseil pour la paix et la sécurité de l'UA affiche ses positions

RASD : «l'adhésion du Maroc à l'UA doit aller dans le sens d'une solution rapide au conflit»

Le Commissaire pour la paix et la sécurité de l'Union africaine (UA), Ismail Chergui, a souhaité, hier, que l'adhésion du Maroc à l'Organisation africaine, aux côtés de la République arabe sahraouie démocratique (Rasd), puisse aller dans le sens d'une solution immédiate au conflit du Sahara occidental. «Le conseil pour la paix et la sécurité africain a affiché des positions concernant la cause sahraouie et a proposé la relance d'une commission présidentielle qui existait auparavant, dans une tentative de trouver une solution à cette question (sahraouie)», dira M. Chergui lors d'une conférence sur «La paix et la sécurité en Afrique» au siège du Conseil de la Nation.

Le Commissaire pour la paix et la sécurité de l'Union africaine (UA), Ismail Chergui, a souhaité, hier, que l'adhésion du Maroc à l'Organisation africaine, aux côtés de la République arabe sahraouie démocratique (Rasd), puisse aller dans le sens d'une solution immédiate au conflit du Sahara occidental. «Le conseil pour la paix et la sécurité africain a affiché des positions concernant la cause sahraouie et a proposé la relance d'une commission présidentielle qui existait auparavant, dans une tentative de trouver une solution à cette question (sahraouie)», dira M. Chergui lors d'une conférence sur «La paix et la sécurité en Afrique» au siège du Conseil de la Nation. Concernant la situation en Libye, le diplomate a indiqué que le Conseil préparait actuellement une délégation ministérielle devant se rendre dans le courant du mois de mai dans ce pays pour apporter sa contribution au règlement de la crise qu’il endure depuis 2011. M. Chergui a précisé que «le problème de la Libye est un problème africain qui en appelle à une voix africaine forte afin d'aider nos frères libyens à trouver, par eux-mêmes, une solution à leur problème et d'aider la Libye à recouvrer sa place parmi les Nations». Il a abordé d'autre part, les retombées de la crise libyenne et les nombreuses interférences pouvant aggraver la situation, soulignant que «60 millions d'armes se trouvent en Libye sans compter d'autres armements sophistiquées qui pénètrent le territoire libyen». «Plus ces armes sont transférées vers le Sud, le Nord du Mali et le Sahel, plus la tragédie prendra de l'ampleur», a-t-il enfin mis en garde.

H. Y.

Encadré

Renégociation des accords UE-Maroc : la Commission appelée à «préserver la crédibilité» de l'UE

 

L'intergroupe sur le Sahara occidental au Parlement européen a exhorté hier la Commission européenne à faire preuve de transparence et à «préserver la crédibilité» de l'Union en tant que bloc régional respectueux du droit européen et international lors des nouvelles négociations sur les accords UE-Maroc afin de se conformer à l'arrêt de la Cour européenne de justice (Cjue) sur le Sahara occidental. L'intergroupe met en garde la Commission contre toute tentative de «contourner l'arrêt de la Cjue» rendu le 21 décembre dernier. Vendredi dernier, l'Observatoire des ressources naturelles au Sahara occidental (Wsrw) révélait que la Commission européenne a sollicité l'approbation des États membres de l'UE pour écarter le jugement de la Cjue en négociant un nouvel accord avec le Maroc pour le commerce avec le Sahara occidental occupé.

Réactions (0)