INFOS
Régions | Par Algérie presse service | 28-05-2017

Constantine : durant le mois de Ramadhan

Campagne de collecte de sang dans près de 200 mosquées

Près de 200 mosquées de la wilaya de Constantine seront ciblées, durant le mois de Ramadhan, par une campagne de collecte de sang, a révélé samedi à l’APS, Dr Lynda Boubguira, médecin-chef du centre de transfusion sanguine (CTS) du Centre hospitalo-universitaire «Dr Benbadis» (Chuc).

Près de 200 mosquées de la wilaya de Constantine seront ciblées, durant le mois de Ramadhan, par une campagne de collecte de sang, a révélé samedi à l’APS, Dr Lynda Boubguira, médecin-chef du centre de transfusion sanguine (CTS) du Centre hospitalo-universitaire «Dr Benbadis» (Chuc).
Cette campagne, initiée en collaboration avec la direction des Affaires religieuses et des Wakfs, «débutera le troisième jour du Ramadhan pour prendre fin le 28e jour de ce mois sacré», a affirmé Dr Boubguira, précisant qu'elle (la collecte) sera étendue au centre-ville de Constantine, aux grandes surfaces commerciales et à la nouvelle ville Ali-Mendjeli notamment, à partir du 10e jour de ce même mois». 
Selon la responsable, l’opération de collecte sera effectuée par des équipes de la santé regroupant médecins et paramédicaux qui interviendront chaque soir au niveau de 2 à 6 mosquées de la wilaya de Constantine, après le repas du F'tour jusqu’après la prière de Tarawih.
Ayant collecté près de 30 000 poches de sang durant l’année 2016, le Centre de transfusion sanguine du CHU Benbadis de Constantine ambitionne d’augmenter, cette année, le nombre de poches collectées, mais aussi celui des donneurs réguliers et fidèles qui sont actuellement près de 5 000 inscrits sur le fichier de la wilaya, a précisé Dr Boubguira.
Affirmant que la moyenne d’âge de ces donneurs réguliers, dont beaucoup sont de jeunes hommes, est de l’ordre de 25 ans, elle a indiqué que les personnes éligibles à faire don de leur sang sont prises en charge par des médecins, à l’issue d’un interrogatoire visant à identifier les personnes habilitées ou non à faire ce don.
La responsable du CTS du CHU Benbadis a, dans ce contexte, souligné que «les bénévoles présentant notamment un diabète, une hypertension et les femmes enceintes ne sont pas concernés par cette campagne de collecte de sang».
Exprimant sa satisfaction quant aux résultats des campagnes de sensibilisation organisées notamment en terme de fidélisation des donneurs volontaires et réguliers, Dr Boubguira a, toutefois, estimé que les poches de sang collectées restent insuffisantes surtout en ce qui concerne le sang de rhésus négatif (R-). 
Elle a également fait état d’un «manque récurent» en plaquettes sanguines compte tenu de leur courte durée de validité (5 jours), précisant qu’elles (les plaquettes) sont très demandées car jouant elles un rôle primordial dans le processus de coagulation du sang.
APS

Réactions (0)