INFOS
Sport | Par A. Lemili | 07-06-2017

28e journée de championnat de football Ligue 1 Mobilis

CSC, RCR, DRBT, JSK… sur le fil du rasoir

Le Rapid de Relizane n’est finalement pas verni et hérite en cette fin de saison difficile du Mouloudia d’Alger dont les dirigeants estiment que tout est encore jouable pour le titre de champion

A l’exception de deux rencontres, JSS-MCO et USMA-USMBA qui auront lieu à partir de 22h, les six autres matchs se dérouleront à 17h et il s’agit, comble de l’ironie, des confrontations les plus difficiles parce que recélant chacune un enjeu et parfois un enjeu très important.

Il en sera ainsi de CSC-CAB, RCR-MCA, DRBT-NAHD et à un degré moindre OM-JSK ou encore CRB-USMH. Chacune de ces équipes devra se transcender au plus fort d’elle-même pour obtenir le résultat de la saison, celui qui lui fera éviter le purgatoire sinon celui qui reculera plus ou moins l’échéance en attendant de voir ce que font les clubs qui se trouvent dans la même charrette.

Le CS Constantine qui semble avoir retrouvé un brin de santé lors de ses deux dernières sorties aura à recevoir le CA Batna, un club auxquels d’aucun ne s’aventurerait à parier sur le maintien en ligue 1, toutefois tout le monde s’en remet à «mathématiquement possible» une sorte d’issue de secours qui, en réalité, ne fait qu’entretenir des illusions. Le CS Constantine dispose donc à travers cette rencontre de l’opportunité de mieux entrevoir la manière d’appréhender les deux rencontres qui lui restera à disputer en déplacement face au NAHD et à Constantine le Mouloudia d’Oran. Il y a lieu de souligner que les Vert et Noir ont demandé à rejouer au stade du 17 juin après s’être démenés comme de beaux diables et surtout mobilisé de nombreuses parties au sein de l’exécutif local pour évoluer au stade Benabdelmalek lequel vraisemblablement accueillera cette rencontre contre les Batnéens.

De son côté, le Rapid de Relizane n’est finalement pas verni pour avoir hérité en cette fin de saison difficile du Mouloudia d’Alger d’autant plus que «mathématiquement» toujours, les dirigeants de la formation algéroise n’en démordent pas estimant, en effet, que tout est encore jouable pour le titre de champion. Les Relizanais pourraient peut-être profiter de la fatigue générale qui devrait logiquement toucher l’ensemble de l’effectif, c’est-à-dire aussi bien les joueurs qui ont eu à jouer les rencontres de coupe de la CAF que ceux qui ont fait seulement le voyage. En plus, les Mouloudéens, en championnat, sortent d’une défaite contre le CS Constantine. D’ailleurs, peu importent toutes ces considérations pour Moaz Bouakaz, le coach du Rapid auquel seul l’arrachage des trois points de la victoire est essentiel. C’est malheureusement loin d’être gagné car même si les Mouloudéens n’ont plus rien à espérer, en réalité, du côté du titre ne s’échineront pas à vouloir rester dans le sillage du leader actuel et de terminer à la place de dauphin. C’est-à-dire l’opportunité de jouer la prochaine ligue des champions d’Afrique.

S’agissant du DRB Tadjenanent lequel a retrouvé une deuxième vie depuis l’arrivée à la tête de la barre technique du duo Ighil-Ouardi, le succès arraché dans la capitale des Aurès la semaine écoulée est sans doute la meilleure motivation que pouvaient espérer les coéquipiers du capitaine Guitoune. En recevant le Nasria, ils disposent de la possibilité de s’éloigner de manière définitive de la zone rouge mais faudrait-il pour autant qu’ils battent les Sang et Or même si les banlieusards algérois n’ont en réalité pas trop grand besoin des trois points notamment après avoir enregistré un semi-échec contre l’USM Alger, il y a de cela quelques jours seulement. Cela ne veut pas dire que les protégés d’Alain Michel vont la jouer à la dilettante, loin s’en faut et c’est sans doute pour cela que les spectateurs vont avoir droit à un bon spectacle.

Le CR Belouizdad est presque assuré de se maintenir en ligue 1 et le meilleur moyen de ne pas avoir à spéculer sur son avenir immédiat serait plus encore de prendre au moins un point au cours de la rencontre qui l’oppose à son voisin harrachi. Or, justement cette formation de l’USMH est en situation plus vulnérable que les Belouizdadis. En effet, les camarades de Younès ne risquent pas d’être à la fête pour les deux prochaines rencontres. Les Jaune et Noir accueillent le RC Relizane dont il n’est nul besoin de rappeler la détresse et iront à Médéa, certes une équipe qui n’a rien à espérer pour ce qui reste à jouer mais qui, obligatoirement, va devoir jouer le jeu. En se rendant dans la «cuisine» du CRB, les gars d’El-Harrach n’ont de meilleure alternative que gagner même si le point du nul est loin de constituer une quantité négligeable. Rappelons que le CRB jouera sans Hamia, suspendu.

Enfin, la JS Kabylie se déplace à Médéa et comme nous le soulignions au-dessus, une équipe médéenne qui, en matière d’enjeu, n’a plus rien à attendre de la compétition de cette année et pour cause son seul (enjeu) serait de respecter la morale et préserver l’éthique. Effectivement les protégés de Sid Ahmed Slimani ont réalisé le plus gros de leur pari, demeurer en ligue 1 et surtout y être resté en livrant des fois ses meilleurs matchs face aux équipes les plus difficiles. Mieux encore, à un moment de la compétition, les Médéens se sont même mis à voir plus grand et caresser les rêves les plus fous. Pourtant dans cette rencontre les Canaris doivent obligatoirement prendre les trois points de la victoire, le partage des points les arrangerait tout autant sauf qu’il ne mettrait pas fin aux sueurs froides qu’ils ont de semaine en semaine. En réalité, pour cette 28e journée ceux qui en auront encore plus (sueurs froides) ce sont les arbitres qui vont être soumis à rude pression.

Quant à l’Aigle noir, il devrait assurer son titre de champion à Béjaïa aujourd’hui, il lui faudra battre seulement le club local en l’occurrence le MO Béjaïa. Le «seulement» n’est en rien réducteur de la valeur des Béjaouis sauf qu’il faudrait admettre que le rapport de forces, en plus de l’aspect psychologique, est nettement en faveur des Sétifiens. Pour espérer tailler des croupières au Mouloudia d’Alger et de lui ravir la deuxième place, l’USMBA devra terrasser les Usmistes. Plus facile à dire qu’à faire, à moins que les Algérois fatigués par leur dernier déplacement alignent une équipe «B». JS Saoura et MCO pourrait n’être qu’une rencontre pour le plaisir, les deux formations ayant sauvé leur saison après que l’une et l’autre ont entretenu les plus grands espoirs de leur public pour faillir en fin de parcours pour la JSS et en milieu pour les Mouloudéens.

A. L.

 


 
Programme des rencontres de la 28e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football prévues mercredi :

 
Relizane : RC Relizane - MC Alger (17h00) 

 
Alger (5-juillet): CR Belouizdad -USM El-Harrach (17h00)
Constantine (Ben Abdelmalek) : CS Constantine - CA Batna (17h00)
Tadjenanet : DRB Tadjenanet - NA Husseïn-Dey (17h00)
Béjaïa : MO Béjaïa - ES Sétif (17h00)
Médéa: Olympique Médéa - JS Kabylie (17h00)
Béchar : JS Saoura - MC Oran (22h30)
Alger (Omar-Hamadi) : USM Alger - USM Bel-Abbès (22h30)

 

Réactions (0)