INFOS
Culture | Par Sihem Bounabi | 29-06-2017

Wesh Derna ? à l’affiche au ciné-club Cinuvers

La jeunesse algérienne positive sur grand écran à la cinémathèque Zinet

Le web documentaire a remporté cette année le 3e prix Ali Maachi  du président de la République  dans la catégorie «Arts cinématographiques et audiovisuels»

Le ciné-club Cinuvers convie le grand public, demain à 19h, à la cinémathèque Zinet de Riadh El Feth, à la découverte de la jeunesse algérienne positive avec la projection-débat du web-documentaire citoyen Wesh derna ? (Qu’est-ce qu’on a fait ?) réalisé par Riad Touat. Les organisateurs annoncent que cette projection exceptionnelle des deux premiers épisodes de Wesh derna ? sera également marquée par la projection inédite du 3e épisode en avant-première avant sa diffusion sur internet. Les jeunes qui ont participé au documentaire seront présents à cette séance.

Wesh derna ? est une web-série documentaire qui raconte l'Algérie à travers des entretiens croisés de jeunes algériens qui ont grandi dans l'Algérie des années 1990, qui ont été formés sur les bancs de ses écoles et de ses universités, et qui font aujourd'hui partie de la population active.  «Créatifs, positifs, engagés dans la société et profondément attachés à l'identité algérienne et à la culture algérienne, ils se livrent à cœur ouvert et sans mesure face à la caméra de Riadh Touat, pour vous raconter l'Algérie vue de leur fenêtre», indique la présentation du film. A propos du choix du documentaire, Redouane Khalil Madani de Cinuvers souligne que «la projection s’inscrit dans l’esprit communautaire et participatif de notre ciné-club. Le documentaire met en lumière une jeunesse qui contribue au développement culturelle et s’implique dans la société aussi». Pour sa part, Nabil Ait Said de Cinuvers ajoute qu’«en résonnance avec le documentaire, nous aussi on veut sortir du discours négatif. Il s’agit d’arrêter de se lamenter et de se poser la question wesh derna ? pour faire évoluer les choses, dans le sens positif du terme. Il s’agit d’agir pour rebooter les choses aussi bien dans le domaine culturelle que dans la société». Les deux organisateurs, du ciné-club soulignent également qu’il est naturel de projeter une série web documentaire sur grand écran. «Cela reste du 7e art. Internet est juste une plateforme de diffusion. Cette projection sur grand écran dans le cadre d’un ciné-club, permet aussi de passer du monde virtuel à celui du réel. Il s’agit de réunir des gens qui veulent en savoir plus. Il s’agit aussi de rencontrer le réalisateur et les participants au documentaire, de créer un espace de contacts et d’échanges. Cela permet aussi de rencontrer ces personnes qui s’impliquent réellement dans la société, dans la construction de l’Algérie», explique Redouane Khalil Madani. «Concernant le passage du web au grand écran, il s’agit d’utiliser les réseaux sociaux à bon escient. Internet est un outil en fait pour créer des rencontres dans la réalité. C’est l’esprit de Cinuvers, c’est utiliser le web pour créer un véritable esprit communautaire en créant des liens et des espaces de dialogue pour faire avancer les choses et concrétiser des actions positives», renchérit Nabil Ait Saïd.

Il est à noter que le web documentaire a remporté cette année le 3e prix Ali Maachi  du président de la République, décerné par le ministère de la Culture à l'occasion de la journée de l'artiste, dans la catégorie «Arts cinématographiques et audiovisuels». «Nous avons la certitude que c'est en véhiculant un message rassembleur et optimiste, tout en étant engagés dans la société que nous pourrons construire l'Algérie de demain. Croyons en nos compétences et allons vers les solutions, nous en sommes capables», écrit Riadh Touat sur la page officielle de Wesh Derna ?

S. B.

pour les contaminer. «Une telle approche hybride amplifie drastiquement l'impact et l'échelle de l'attaque», a prévenu l'entreprise, y voyant «un test pour une attaque bien plus importante et bien plus audacieuse à l'avenir».

AFP

Réactions (0)