INFOS
Magazine | Par Top Santé | 02-07-2017

Il peut accroître la sensibilité aux allergènes

Le gel hydroalcoolique néfaste pour la santé

Quelque 200 chercheurs internationaux ont mis en garde contre les dangers potentiels sur la santé liés à l'utilisation des gels antibactériens pour les mains. Ils favoriseraient notamment le déclenchement du cancer du sein.

Quelque 200 chercheurs internationaux ont mis en garde contre les dangers potentiels sur la santé liés à l'utilisation des gels antibactériens pour les mains. Ils favoriseraient notamment le déclenchement du cancer du sein.

Le triclosan et le triclocarban sont deux antiseptiques présents dans près de 2 000 produits de notre quotidien, comme le dentifrice, les détergents, certains plastiques, les peintures… Mais surtout dans le gel hydroalcoolique, très largement popularisé depuis l’épidémie de grippe porcine, aviaire et humaine H1N1 de 2009.

C’est pourquoi 200 chercheurs, issus de 29 pays et 9 organisations sanitaires européennes, ont co-signé une tribune le 20 juin intitulée "The Florence Statement" publiée dans la revue "Environmental Health Perpectives". Ils y soulignent le manque de preuve d’efficacité de ces substances contre les bactéries. Et insistent sur les dangers auxquels ils exposent les utilisateurs, ainsi que l’environnement.

"Le triclosan et le triclocarban sont des perturbateurs endocriniens et sont associés à des effets sur la reproduction et le développement dans des études animales et in vitro. Les implications potentielles pour la reproduction et le développement de l'être humain sont préoccupantes et méritent une étude plus approfondie", écrivent-ils. Les perturbateurs endocriniens joueraient un rôle dans l'apparition de cancers, notamment celui du sein, et pourraient perturber le système hormonal, affecter les spermatozoïdes et nuire au bon développement du fœtus, selon Top Santé.

L'exposition au triclosan peut accroître la sensibilité aux allergènes, ajoutent encore les experts. Son usage excessif peut contribuer à la résistance aux antibiotiques et pourrait peut modifier le microbiome, c'est-à-dire l'ensemble des microbes d'un organisme.

Aux États-Unis, ces deux composés sont interdits depuis septembre 2016, tout comme 19 autres ingrédients antibactériens jugés nocifs pour la santé et inefficaces contre les bactéries.

Par mesure de précaution, les scientifiques préconisent de se laver les mains plutôt que d'utiliser un gel hydroalcoolique qui indiquerait, dans la liste des composants, la présence de triclosan et de triclocarban.

 Top Santé

Réactions (0)