INFOS
Evénements | Par Rafik Elias | 06-07-2017

Des projets concrets seront identifiés

Guitouni examine la coopération énergétique avec les ambassadeurs d’Allemagne et d'Azerbaïdjan

Le ministre de l`Energie, Mustapha Guitouni, a reçu, mardi dernier à Alger, les ambassadeurs d`Allemagne et de l'Azerbaïdjan, respectivement, Michael Zenner et Mahir Mammd Oghlo Aliyev, avec lesquels il a examiné les opportunités de coopération énergétique, selon un communiqué du ministère de l'Energie. M. Guitouni et l’ambassadeur allemand ont abordé, lors de leur entretien, les relations bilatérales dans le domaine de l’énergie et ont discuté des opportunités d’affaires et d'investissements, notamment dans le domaine des hydrocarbures, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, a précisé le communiqué.

Le ministre de l`Energie, Mustapha Guitouni, a reçu, mardi dernier à Alger, les ambassadeurs d`Allemagne et de l'Azerbaïdjan, respectivement, Michael Zenner et Mahir Mammd Oghlo Aliyev, avec lesquels il a examiné les opportunités de coopération énergétique, selon un communiqué du ministère de l'Energie. M. Guitouni et l’ambassadeur allemand ont abordé, lors de leur entretien, les relations bilatérales dans le domaine de l’énergie et ont discuté des opportunités d’affaires et d'investissements, notamment dans le domaine des hydrocarbures, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, a précisé le communiqué. Dans les discussions entre le ministre et l’ambassadeur d’Azerbaïdjan, il a été évoqué les relations de coopération entre les deux pays, qualifiées de «bonnes et amicales» par les deux parties, ainsi que les perspectives de leur développement dans le domaine de l’énergie et plus particulièrement dans les hydrocarbures. M. Guitouni et M. Aliyev ont également insisté sur la nécessité d’explorer les opportunités d’investissements dans les deux pays. A ce titre, un groupe mixte d’experts sera constitué pour identifier des projets concrets à développer conjointement. Par ailleurs, ils ont évoqué l’évolution des marchés pétroliers et la coopération entre les pays Opep et non Opep.

 Lundi dernier, M. Guitouni, a reçu le ministre espagnol de l'Energie, du Tourisme et du Programme numérique, Alvaro Nadal, avec qui il s'est entretenu sur la coopération énergétique, notamment dans les domaines des hydrocarbures, des énergies renouvelables et d'interconnexion électrique et gazière, a indiqué le ministère dans un communiqué. Lors de cette rencontre, les deux parties ont abordé les relations bilatérales entre les deux pays, l'état d'avancement des projets en partenariat en cours, ainsi que les perspectives de coopération et d'investissement dans le domaine énergétique, en particulier dans l'exploration, la production, la transformation des hydrocarbures et les énergies renouvelables, précise la même source. Les deux ministres ont également discuté des projets d'interconnexion électrique et gazière entre l'Algérie et l'Espagne ainsi que les partenariats dans le domaine de la commercialisation du gaz «de façon à booster davantage les relations d'affaires dans les deux pays», ajoute le communiqué. M. Guitouni a pris également part à la cérémonie de célébration du 30e  anniversaire du partenariat le groupe énergétique espagnol Cepsa et Sonatrach. A cette occasion, il a souligné, dans une allocution, que cet évènement «témoigne de l'excellence des relations bilatérales privilégiées entre nos deux pays dans le secteur de l'énergie et augure de leur poursuite, de leur renforcement et de leur succès par de nouvelles perspectives de coopération». «Nous accordons une importance cruciale à développer des partenariats mutuellement bénéfiques axés sur des projets intégrant la maîtrise des technologies de production, le transfert des savoir-faire et d'expertise, la formation, la recherche et développement et l'intégration nationale», a-t-il insisté, en relevant que le secteur de l'énergie était «un secteur ouvert aux opportunités d'investissements» et que l'Algérie continuait de «promouvoir la coopération avec ses partenaires pour plus de création de richesses».

 R. E.

 

Sonatrach a versé plus de 1 800 milliards de dinars au Trésor Public en 2016

Le Groupe Sonatrach a réalisé un bénéfice net de 207 milliards de dinars en 2016 et a versé au Trésor Public plus de 1 800 milliards de dinars au titre de la fiscalité, a appris l’APS auprès de cette compagnie publique des hydrocarbures. Selon les comptes sociaux clos au 31 décembre 2016, les résultats de l’exercice 2016 font ressortir un chiffre d’affaires annuel de Sonatrach de 3 398 milliards de dinars, en légère baisse par rapport à l’exercice 2015. Après délibération, l’Assemblée générale de Sonatrach a décidé d’affecter 50 milliards de dinars sous forme de dividendes à verser au Trésor public et 157 milliards de dinars en réserves facultatives pour le financement de son plan de développement. Sonatrach a également versé au Trésor public, durant l’exercice 2016, au titre de la fiscalité, un montant de 1 863 milliards de dinars. Malgré les difficultés du marché pétrolier liées au prix du baril, Sonatrach  maintiendra son programme d’investissements de 50 milliards de dollars, selon son P-dg, Abdelmoumène Ould Kadour qui avait effectué, il y a quelques jours, une visite de travail à Oran. Selon ce dernier, pour les nouvelles raffineries, il est prévu la réalisation du plan en question, dans le cadre de priorités.  La réalisation de la raffinerie de Hassi Messaoud est retenue comme première priorité de ce plan. Vient ensuite celle de Tiaret puis celle de Biskra dans une seconde étape.

Réactions (0)