INFOS
Divers | Par Rafik Elias | 08-07-2017

Selon le bulletin de la FAO

Les prix mondiaux des céréales et produits laitiers en hausse en juin



Les prix des céréales ont observé une tendance haussière en juin par rapport au mois de mai, a indiqué l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) sur son site web. L'Indice FAO des prix des céréales a augmenté de 4,2% en juin face à la hausse des prix du blé à forte teneur en protéines, qui a pâti de la détérioration de l'état des cultures aux Etats-Unis, ajoute-t-elle. Les prix du maïs, en revanche, ont baissé face à des récoltes qui ont atteint un niveau record en Amérique du Sud.

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires est un indice mensuel et pondéré par les échanges commerciaux qui permet de suivre l'évolution des cinq principaux groupes de produits alimentaires. Cet indice affichait une moyenne de 175,2 points en juin, soit une hausse de 1,4% depuis mai et de 7% par rapport à l'année dernière. La hausse de l’Indice des prix des produits alimentaires de la FAO en juin est induite par la hausse du prix du blé ainsi que celui de la viande, explique l'institution onusienne. En effet, les indices des prix de la FAO pour la viande et les produits laitiers ont également augmenté, tandis que ceux pour les huiles végétales et le sucre ont baissé, est-il précisé.

Par ailleurs, selon le Bulletin de la FAO sur l'offre et la demande de céréales, les stocks mondiaux céréaliers devraient probablement rester abondants cette année, malgré le durcissement des conditions d'approvisionnement du blé à forte teneur en protéines. «L’offre mondiale de céréales devrait rester abondante en 2017-2018. L’offre devrait être particulièrement abondante sur les marchés des principales céréales secondaires, compte tenu du volume record des récoltes de maïs en Amérique du Sud. Les disponibilités de blé devraient, elles aussi, être importantes, même si l’offre de blés riches en protéines risque de diminuer, compte tenu de la détérioration des perspectives de récolte aux États-Unis. D’après les estimations actuelles, la production de riz devrait légèrement augmenter, ce qui permettra à l’offre mondiale de bien se porter en 2017, même si celle-ci dépendra toujours dans une large mesure des conditions de culture dans les prochains mois», note l’agence onusienne. Selon la FAO, la production mondiale de céréales cette année devrait probablement atteindre les 2 593 millions de tonnes, soit 0,6% de moins que celle de 2016. Les stocks céréaliers mondiaux devraient augmenter et atteindre le niveau record de 704 millions de tonnes.

R. E.

Réactions (0)