INFOS
Evénements | Par Karima Mokrani | 15-07-2017

Tebboune visite aujourd’hui la nouvelle ville lors d’une sortie d’inspection

Bouinan : distribution de 7 000 logements AADL en septembre

Trois ministres se sont rendus, jeudi dernier, au site de la nouvelle ville de Bouinan, dans la wilaya de Blida. Aujourd’hui, c’est le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, qui y sera pour voir de près l’avancement des travaux.

Trois ministres se sont rendus, jeudi dernier, au site de la nouvelle ville de Bouinan, dans la wilaya de Blida. Aujourd’hui, c’est le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, qui y sera pour voir de près l’avancement des travaux. Les bénéficiaires des logements Aadl, affectés dans cette localité avaient désespéré (désespèrent encore, pourrions-nous dire) d’avoir les clés de leurs logements. Le désespoir était immense si bien que certains ont fini par croire aux rumeurs sur l’annulation du projet sous prétexte que les souscripteurs ne veulent pas de Bouinan parce qu’elle se trouve en dehors de la wilaya d’Alger, à des kilomètres de leur lieu de travail. Mais sur instruction du Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, «la nouvelle ville de Bouinan sera la deuxième plus grande ville devant connaître la livraison des logements en 2017, après Sidi-Abdallah». Un premier chiffre a été donné jeudi, en marge de la sortie des ministres de l’Habitat, Youcef Chorfa, des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane, et des Ressources en eau, Hocine Necib : 7 000 logements Aadl seront distribués en septembre, suivis de 3 000 autres en décembre et 6 000 en juin 2018, soit un total de 16 000 logements AADL d’ici fin juin 2018. M. Chorfa a affirmé que la distribution des 7 000 logements est certaine : «Pour les 7 000 unités, c’est une chose sûre. Nous essaierons même d’aller au-delà.» Quant aux 3 000 autres, dont la remise des clés est prévue pour décembre, «la livraison dépendra de l’achèvement des travaux de VRD». Des données recueillies par Hamid Kadoun, simple citoyen, souscripteur Aadl de la wilaya de Blida et animateur très actif d’une page Facebook qui alimente au quotidien les souscripteurs en informations - faute d’avoir ces informations auprès des autorités locales, auprès de l’Aadl et du département ministériel- indiquent que les logements achevés à 100% sont présentement au nombre de 6 166. D’ici septembre, le nombre annoncé par le ministre pourrait être atteint facilement. Le quota le plus important à livrer sera, certainement, au niveau du site 5 000 logements. Les logements achevés au niveau de ce site sont au nombre de 3 503. Ils sont de l’ordre de 1 651 au site 3 000 logements et 1 002 au site 2 000 logements. Ces logements étaient totalement finis, pourrions-nous dire, en majorité, il y a plusieurs mois, voire plus d’une année. La livraison est retardée en raison des lenteurs dans le raccordement aux différents réseaux, principalement l’eau. Initialement, il était prévu que la nouvelle ville de Bouinan soit alimentée en eau à partir du barrage de Boudouaoua. Il s’est avéré que ce n’était pas possible, du moins dans l’immédiat. Le barrage de Douéra a été évoqué par la suite. Même résultat négatif. Cela a amené les services du ministère des Ressources en eau, sur instruction du ministre, à se déplacer rapidement sur les lieux et à trouver des solutions alternatives. Le travail a commencé il y a quelques mois et, apparemment, il avance bien. Dans des déclarations faites à l’APS, M. Necib a assuré que «les travaux de la première phase du raccordement de la nouvelle ville au réseau d'eau potable ont été parachevés, permettant une alimentation à hauteur de 7 000 m3/jour, en attendant la réception de la deuxième tranche en octobre prochain qui permettra d'approvisionner 15 000 logements d'ici à la fin de l'année». Pour l’assainissement, «les eaux usées seront transférées vers la station d'épuration de Boufarik. Ce projet est à même de raccorder les 15 000 unités d'ici la fin de l'année». L’autre problème évoqué par les bénéficiaires des logements Aadl de Bouinan est l’éloignement. Pis, l’absence d’un réseau routier et de transport. Ce ne sera plus le cas dans les jours à venir du moment que le problème est pris en charge, avec la réalisation en cours d’une autoroute reliant directement Bouinan à Alger. Le ministre des Travaux publics a rassuré les souscripteurs que «le trajet entre Alger et Bouinan peut être d'effectué en 15 mn grâce à la double voie de Bouinan et au projet reliant la deuxième rocade d'Alger à la même ville». Il est à souligner également la présence de représentants de Sonelgaz à cette sortie de travail, jeudi à la nouvelle ville de Bouinan. Il leur a été reproché d’entraver l’avancement des travaux de réalisation de cette nouvelle ville par leurs lenteurs dans les travaux de raccordement aux réseaux d’électricité et de gaz naturel.

K. M.

Réactions (0)