INFOS
National | Par Ziad Abdelhadi | 15-07-2017

Grâce aux mesures de lutte contre la spéculation

Baisse sensible des prix du ciment

La mainmise des spéculateurs sur le marché du ciment enregistrée ces derniers mois qui a fait grimper le prix de ce matériau jusqu’à 1 000 DA le sac au lieu de 500 et 700 DA l’unité, a vraisemblablement pris fin, selon le ministère de l’Industrie et des Mines.

La mainmise des spéculateurs sur le marché du ciment enregistrée ces derniers mois qui a fait grimper le prix de ce matériau jusqu’à 1 000 DA le sac au lieu de 500 et 700 DA l’unité, a vraisemblablement pris fin, selon le ministère de l’Industrie et des Mines. En effet, le ministère indique dans un communiqué «que les prix du ciment à travers le territoire national ont sensiblement baissé depuis quelques jours aux différents points de vente, et ce, «grâce aux récentes mesures prises par le nouveau ministre du secteur, Mahdjoub Bedda, dont notamment la mise à la retraite de quelques responsables de Groupes publics», est-il indiqué. Toujours selon cette même source «les récentes mesures prises par le ministre ont eu un impact immédiat puisque cela a commence à régler quelques problèmes à l’origine de la spéculation sur le ciment». «Cette baisse s’inscrit dans la durée au grand bonheur des citoyens», affirme le ministère qui souligne par ailleurs que ces changements ont réduit sensiblement la spéculation régnant jusqu’ici sur le marché. En, effet, le sac de ciment s’écoulait à 1 000 DA en moyenne, au lieu de 500 à 700 DA l’unité, durant presque toute l’année 2016 et le premier semestre de l’année courante. «La baisse actuelle des prix est en sorte une bouffée d’oxygène après des mois portés à la hausse», estime le ministère. Ce dernier prévoit que cette tendance à la baisse sera maintenue après les conclusions des travaux du groupe de travail installé par le ministre à cet effet, et qui aura à définir avec exactitude les problèmes de cette filière et permettra de mettre en place une nouvelle dynamique du Groupe Industriel des ciments d’Algérie (Gica). Le Groupe a ainsi décidé de mettre en place une charte des clients qui régira la relation entre les entreprises de ciments et leurs partenaires, et ce pour lutter efficacement contre la spéculation et améliorer l’approvisionnement en ciment des entreprises de réalisation et des distributeurs agréés. Cette nouvelle stratégie vise à contrer la spéculation. Le Groupe, qui compte augmenter sa production à 20 millions de tonnes/an de ciment à l’horizon 2019-2020 grâce aux projets d’extension de trois cimenteries (Chlef, Ain El Kbira et Zahana) et le lancement de deux nouvelles usines (Oum El Bouaghi et Béchar), a engagé un ambitieux plan de développement de ses unités de production de ciment et des filières de granulats et de Béton prêt à l'emploi (BPE).

Z. A.

Réactions (0)