INFOS
Société | Par Algérie presse service | 22-07-2017

Tizi Ouzou

Une cinquantaine d’artisans animent la deuxième édition de la fête de la poterie d’Ath Kheir

Une cinquantaine d’artisans, dont une trentaine de potiers, animent depuis mardi dernier, la deuxième édition de la fête de la poterie du village Ath Kheir, dans la commune d’Ait Khellili, à 35 km à l’est de Tizi Ouzou, a-t-on appris mercredi des organisateurs.

Une cinquantaine d’artisans, dont une trentaine de potiers, animent depuis mardi dernier, la deuxième édition de la fête de la poterie du village Ath Kheir, dans la commune d’Ait Khellili, à 35 km à l’est de Tizi Ouzou, a-t-on appris mercredi des organisateurs.

Cette nouvelle édition, organisée par l’association «Iselqam N’Talaght» et le Comité de village d'Ath Kheir, qui se poursuit jusqu'à aujourd’hui-22 juillet-, est également marquée par la participation de six wilayas : Tamanrasset, Bouira, Béjaïa, Ain Defla, Sétif, Ghardaïa et Boumerdès en plus de Tizi Ouzou.

Une exposition-vente de poteries et de produits de l'artisanat traditionnel est au menu de cette deuxième édition placée sous le thème : «le savoir-faire ancestral de la poterie d'Ath Kheir, comme ressource économique locale».

Il est également prévu, selon le programme communiqué à l'APS, une reconstitution de mariage traditionnel et des conférences sur la signification des signes berbères, qui ornent les poteries et autre objets de l'artisanat traditionnel, tel que le tapis, ainsi que sur le royaume de Koukou.

Cette fête sera l'occasion pour les amateurs d'objets artisanaux d'acquérir des ustensiles, dont des marmites, les tajines pour la galette ou les crêpes, et la «Djefna» pour rouler le couscous, de couleur rouge brique. Ces ustensiles sont très demandés par des commerçants et des particuliers.

La poterie d’Ath Kheir, réputée pour sa solidité et son raffinement, se distingue par l’absence de décoration du fait qu’il s’agit d’ustensiles destinée à un usage quotidien et à supporter les épreuves des flammes. Cette particularité lui a permis d’occuper une place de choix sur le marché nationale.

Selon les potières d’Ath Kheir, leurs principaux clients sont des commerçants des wilayas de Bordj Bou Arreridj, Msila, Sétif et Biskra, qui passent des commandes pouvant aller jusqu'à 500 pièces par commerçants.

APS

Réactions (0)