INFOS
Sport | Par Malik Boumati | 23-07-2017

Championnat du monde de hand-ball U21 et Jeux méditerranéens 2017

Deux événements, une opportunité pour l’Algérie

L’Algérie accueille depuis quelques jours le Championnat du monde de handball des U21. C’est une première historique pour les instances sportives nationales. Bientôt, notre pays accueillera aussi les Jeux méditerranéens. Ce qui fera de l’Algérie un point de convergence de dizaines de nations, parmi elles les meilleures écoles sur la scène sportive mondiale.

L’Algérie accueille depuis quelques jours le Championnat du monde de handball des U21. C’est une première historique pour les instances sportives nationales. Bientôt, notre pays accueillera aussi les Jeux méditerranéens. Ce qui fera de l’Algérie un point de convergence de dizaines de nations, parmi elles les meilleures écoles sur la scène sportive mondiale. Notamment dans le handball. Mais aussi dans toutes les disciplines olympiques qui seront présentes lors des prochains Jeux méditerranéens. Ce sont deux événements majeurs susceptibles d’être utiles pour l’Algérie dans plusieurs secteurs, à commencer par celui des sports. Ces deux événements sont une véritable opportunité pour l’Algérie dans le sens d’une relance du sport, de l’exploitation des infrastructures, des échanges sur des expériences…, mais aussi d’un apport pour l’activité touristique et le développement de l’économie locale. Mais pour cela, il faut un minimum qui n’existe pas encore dans notre pays : les infrastructures adéquates pour un tourisme réel et une mentalité capable d’accueillir des touristes étrangers pour que le développement local devienne une réalité. Cela va être dur, mais si les responsables des instances sportives et ceux des institutions de l’Etat y mettent du cœur, ils peuvent apporter un petit plus à leurs secteurs respectifs, grâce uniquement au déroulement de ces compétitions sur le sol algérien.

Il faut savoir que l’accueil par l’Algérie du Championnat du monde handball des U21 et les Jeux méditerranéens est une aubaine déjà en termes d’expérience dans la gestion des événements de grande envergure, mais aussi en matière de gestion d’infrastructures sportives et hôtelières. Tous les intervenants dans l’organisation de ces deux événements sportifs seront appelés à apporter leur pierre à l’édifice, mais les pouvoirs publics, par le biais notamment des institutions concernées, devraient également s’armer d’une volonté de fer pour remettre sur rail les secteurs concernés, notamment le tourisme, le commerce, le transport et autres.

La capitale est pleine de bus et de minibus qui ne répondent pas aux normes et qui roulent en violation de la réglementation. Peuvent-ils faire partie du dispositif de transport qui relancera le tourisme ? Bien sûr que non. Le secteur doit penser tout de suite à se mettre au diapason de la modernité, de la sécurité et de l’hygiène. Cela s’applique également aux hôtels qui existent sur le territoire national, y compris dans la capitale. Il est temps que certaines infrastructures hôtelières ferment leurs portes sans tarder. L’Etat doit exiger qu’elles se mettent à niveau où qu’elles ferment pour de bon parce qu’elles constituent un danger pour la clientèle éventuelle et même pour leurs employés. Dans ces deux secteurs uniquement, un travail énorme attend les autorités centrales. D’autres secteurs sont susceptibles de connaître des améliorations dans la démarche de relance du tourisme et de l’économie locale, particulièrement le commerce, dont la restauration qui ne répond pas aux normes dans nos contrées. L’Etat va-t-il profiter de ces deux événements d’envergure pour relancer le sport et le tourisme, ou va-t-il rater encore une opportunité en or qui s’offre à l’Algérie ?

M. B.

Réactions (0)