INFOS
Monde | Par Rabah Iguer | 29-07-2017

Le Sénat américain enterre l'abrogation de l'Obamacare

Nouveau revers cuisant pour Donald Trump

Une fois de plus, le président américain n'a pas réussi à fédérer l'ensemble des républicains sur l'une des promesses principales de sa campagne : l'abrogation de la loi sur l'assurance maladie mise en place par son prédécesseur. Six mois après son investiture, le chef de la Maison-Blanche ne peut ainsi s'enorgueillir d'aucun succès législatif majeur.


Trois sénateurs républicains, dont John McCain, ont joint leurs voix à celles des démocrates pour voter contre un texte prévoyant une abrogation partielle de la loi sur l'assurance maladie dite «Obamacare». C'est un nouveau revers cuisant pour le camp Trump. Une fois de plus, le président américain n'a pas réussi à fédérer l'ensemble des républicains sur l'une des promesses principales de sa campagne : l'abrogation de la loi sur l'assurance maladie mise en place par son prédécesseur. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le Sénat américain a en effet rejeté l'abrogation partielle de cette loi. Les républicains sont majoritaires à la chambre haute du Congrès mais ils ne disposent que de 52 sièges sur 100, ce qui rend toute défection quasi-fatale. Or trois sénateurs républicains et pas des moindres, John McCain, Susan Collins et Lisa Murkowski, ont joint leurs voix à ceux des démocrates pour voter contre ce texte d'«abrogation a minima», rejeté par 51 voix contre 49. Le document constituait un compromis, les sénateurs ayant déjà rejeté cette semaine une abrogation pure et simple, sans remplacement de la loi existante, que réclament les conservateurs, mais à laquelle s'opposait l'aile modérée du Parti républicain. Dans la foulée, le Sénat s'était toutefois prononcé en faveur de la réouverture d'un débat sur la réforme de la loi santé. «J'ai toujours pensé qu'Obamacare devrait être abrogé et remplacé par une solution qui accroît la concurrence, diminue les coûts et améliore les soins fournis aux Américains», a affirmé John McCain, qui vient d'annoncer souffrir d'un cancer du cerveau. Plusieurs démocrates ont applaudi McCain lorsqu'il s'est prononcé. «Nous ne nous réjouissons pas, nous sommes soulagés», a déclaré Chuck Schumer, le chef de file démocrate au Sénat, tout en reconnaissant la nécessité d'amender l'Obamacare. Ce projet prévoyait de supprimer plusieurs mesures mises en place par l'Obamacare, comme l'obligation faite aux particuliers de souscrire à une assurance santé sous peine d'amende, et celle faite aux entreprises de proposer une couverture à leurs salariés. Il visait aussi à éliminer une taxe sur les fabricants d'équipements médicaux. Les républicains ne comptaient pas faire de ce projet une loi à part entière, mais entendaient plutôt l'utiliser comme base de négociations dans les allers-retours avec la Chambre des représentants. «C'est à l'évidence une déception, a réagi le chef de la majorité républicaine à la chambre haute, Mitch McConnell. Le peuple américain regrettera que nous n'ayons pas trouvé un meilleur moyen d'avancer.» «3 républicains et 48 démocrates laissent tomber le peuple américain», a pour sa part tweeté le président Donald Trump.

 

R. I.

Réactions (0)