INFOS
Monde | Par Rabah Iguer | 03-08-2017

Plus de 20 morts et 30 blessés dans un attentat-suicide

Afghanistan : un convoi de l'OTAN visé par une attaque des talibans

Cette attaque survient dans un climat fortement dégradé par la multiplication des attentats-suicides, dont le dernier en date, mardi à Herat dans l’ouest du pays, a fait 30 morts et plus de soixante blessés au cœur d’une mosquée chiite. Le dernier attentat contre les forces de l’Otan avait eu lieu au début de mai à Kaboul à une heure de grande affluence, tuant huit passants et en blessant 28 autres

Les talibans ont revendiqué une attaque à la voiture piégée contre un convoi de l'Otan près de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, qui a fait «des victimes» selon un porte-parole de la coalition. Le convoi était composé de trois véhicules quand il a été attaqué. Selon le porte-parole de la police provinciale Zia Durrani, «une voiture piégée a foncé sur un convoi des forces étrangères vers midi à Daman», près de l'aéroport de Kandahar, la capitale du sud. Un porte-parole des taliban a revendiqué cette opération par texto environ deux heures plus tard. Les insurgés sont très présents dans la région de Kandahar, majoritairement pachtoune, à la frontière avec le Pakistan. Le dernier attentat en date contre les forces de l'Otan s'est produit début mai à Kaboul à une heure de grande affluence, tuant huit passants et en blessant 28 autres. Trois soldats de la coalition avaient été blessés, mais la plupart des victimes étaient des civils. Rappelant que, début juillet, un soldat américain a été tué et deux blessés au cours d'une opération contre les talibans dans le Helmand, l'autre place forte des insurgés dans le sud.  Plus de 20 personnes ont été tuées et trente blessées dans un attentat-suicide contre une mosquée de Hérat, principale ville de l'ouest de l'Afghanistan, ont rapporté des sources hospitalières. Selon le porte-parole de la police de Herât, Abdul Ahad Walizada, «deux terroristes sont impliqués dans l'attaque dont l'un portait un gilet explosif et s'est fait exploser, tandis que le second était armé d'un fusil». «Tous deux sont morts», a-t-il ajouté. Cet attentat intervient au lendemain d'une attaque complexe menée par quatre assaillants contre l'ambassade d'Irak à Kaboul, revendiquée par le groupe terroriste autoproclamé Daech,  qui a fait deux  morts parmi le personnel afghan. Ce pic de violence replonge l’Afghanistan dans une phase de tension qui pourrait être le début d’une période trouble. La situation militaire en Afghanistan n’a cessé de se dégrader au cours de l’année écoulée. Et le directeur du renseignement américain, Dan Coats, a prévenu le Congrès en mai qu’elle continuerait «certainement de se détériorer tout au long de 2018», même avec des renforts des Etats-Unis et de leurs partenaires. L’Alliance atlantique compte environ 13 500 hommes en Afghanistan, dont 8 400 Américains principalement déployés pour encadrer et entraîner les forces afghanes. Environ 2 500 se consacrent spécialement à la lutte antiterroriste.

 

R. I.

 

 

 

 

Réactions (0)