INFOS
Evénements | Par Karima Mokrani | 05-08-2017

Le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, affirme :

«Pas d’indemnisation avant les investigations» sur les incendies

Jeudi dernier, en déplacement à El Tarf pour voir de près le déroulement des opérations d’extinction des feux de forêts et la prise en charge des populations affectées, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé qu’il n’y aura pas d’indemnisation avant que des enquêtes soient effectuées pour identifier les faits et/ou les personnes à l’origine de ces incendies. Sur un ton ferme, il a déclaré : «il n’y aura pas d’indemnisation concernant les pertes occasionnées par les récents feux de forêts avant de procéder à des investigations.

Jeudi dernier, en déplacement à El Tarf pour voir de près le déroulement des opérations d’extinction des feux de forêts et la prise en charge des populations affectées, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a affirmé qu’il n’y aura pas d’indemnisation avant que des enquêtes soient effectuées pour identifier les faits et/ou les personnes à l’origine de ces incendies. Sur un ton ferme, il a déclaré : «il n’y aura pas d’indemnisation concernant les pertes occasionnées par les récents feux de forêts avant de procéder à des investigations. Cela, afin que les indemnités soient versées aux véritables victimes et ce conformément aux instructions du président de la République.» C’est donc par souci d’équité que le représentant du gouvernement a donné instruction aux walis de mener des enquêtes approfondies sur l’origine de ces incendies avant d’inviter les victimes à entamer les procédures d’indemnisation. Aussi, Bedoui est-il indigné par le fait que ces incendies ne sont pas seulement la conséquence directe des fortes chaleurs mais, pour certains, causés par des individus qui ont délibérément mis le feu dans les espaces forestiers. Autrement dit, il s’agit d’actes criminels. «La chaleur inhabituelle est la principale cause des derniers incendies, mais il existe des criminels qui ont employé tous les moyens pour aggraver la situation», a-t-il dit. Et d’ajouter que «certains d'entre eux ont été arrêtés suite à des enquêtes». Bedoui réitérera la détermination du gouvernement à mettre fin à l’impunité et engager des poursuites judiciaires : «Les responsables de ces incendies seront traduits en justice. Certains ont tenté d’endommager les ressources forestières à des fins personnelles.» A ce sujet, on apprendra que quatre personnes ont été arrêtées à Annaba et d’autres à Bouira. Selon les services de la Gendarmerie nationale, les quatre mis en cause dans la wilaya d’Annaba, ont été pris en flagrant délit de tentative d’incendier une forêt à la commune d’Aïn El Berda. Il est à rappeler que depuis lundi dernier, plus d’une dizaine de wilayas du nord du pays sont en proie à d’importants incendies qui ont causé d’énormes  dégâts. Un jeune, d’une vingtaine d’années, est décédé à Boumerdès. Une trentaine d’autres personnes ont été incommodées par la fumée. Les agents de la Protection civile, même aidés par les citoyens, avaient beaucoup de mal à circonscrire les flammes. Hier encore, des citoyens de tout âge, à travers tout le pays, étaient éprouvés par cette situation. Les établissements de santé ont reçu de nombreuses personnes, fortement incommodées, principalement des personnes âgées, des malades chroniques et des enfants en bas âge. Le mois de juillet dernier, la commune d’Aït Yahia Moussa, à Tizi Ouzou, a été le théâtre d’incendies répétées qui se sont propagées dans tous les villages. Ils se sont rapprochés des habitations. Un homme, âgé de plus de 70 ans, est décédé au milieu de ces flammes. La situation était telle que les autorités publiques, à leur tête le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, se sont déplacées sur les lieux pour rassurer les citoyens. C’est à cette occasion que le représentant du gouvernement a annoncé l’indemnisation des victimes. «Je suis instruit par le président de la République de faire un constat des lieux et de mettre en place tous les moyens nécessaires pour prendre en charge les pertes causées par cette catastrophe», avait déclaré Bedoui. Il annoncera l’indemnisation qui sera prise en charge par le fonds national des catastrophes naturelles et précisera que la procédure sera appliquée dans les 17 wilayas touchées par ces incendies. Il s’agit d’«une situation exceptionnelle qui nécessité des mesures exceptionnelles», dira-t-il.

K. M.

Réactions (0)